Le photographe des champignons

Benoît Peyre passe des heures en forêt, en toutes saisons, pour photographier des champignons. / © France 3 / M. Dégremont
Benoît Peyre passe des heures en forêt, en toutes saisons, pour photographier des champignons. / © France 3 / M. Dégremont

De sa passion, ce corrézien a fait un métier, peu banal et peu répandu : photographe des champignons. Benoît Peyre vient de sortir son 11e ouvrage consacré à ces organismes si particuliers.

Par Christophe Bodin

Benoît Peyre est mycophile. Et ce n’est pas qu’il apprécie particulièrement les omelettes aux cèpes, non, il aime tous les champignons, pour leurs allures, leurs couleurs, leurs formes. Ils les aiment tellement qu’il les photographie depuis des années.

Des milliers de champignons sont passés sous son objectif. Benoit n'est pas spécialiste, scientifiquement parlant, car il n'a pas le titre de mycologue, mais dans sa catégorie amateur, c'est une pointure.  Il vient de sortir, début novembre 2017, son onzième livre consacré aux champignons. Il en a écrit les textes et, bien entendu, réalisé les illustrations.

Ce passionné arpente depuis longtemps les campagnes du Limousin, il promène aussi ses objectifs dans les régions alentours. Il lui arrive également de partir en expédition, à la chasse photographique aux champignons beaucoup plus loin, comme au Canada, ou en Suède.

Communs, rares, petits ou grands, avec 23000 variétés de champignons visibles à l'œil nu, rien qu’en France, ce photographe n'identifie parfois pas ceux qu'il capture. Mais il reste un fin connaisseur. Avec son trépied et son appareil, il laisse la nature le surprendre.

C'est après une carrière dans les assurances que Benoît Peyre a changé de voie et commencé à photographier des champignons à plein temps. Mais sa passion remonte à l’adolescence. Quand il a démarré à photographier les champignons, il n’avait que 14 ans.
Benoît Peyre photographie les champignons depuis des années.
Il existe, en France, 23000 variétés de champignons visibles à l'œil nu. Une source d'insipiration inépuisable pour un photographe. - France 3 - P. Pidoux / M. Dégremont

Sur le même sujet

L'ensemble orchestral de Biarritz se prépare pour son concert de fin d'année

Près de chez vous

Les + Lus