Rugby Magazine : L’Excellence de la formation à la Française

replay

Votre fils ou votre fille est passionnée de rugby, il ou elle passe ses journées un ballon à la main, chers parents, vos adolescents sont peut-être les candidats parfaits pour intégrer les nouvelles Sections d’Excellence Sportives. Ces structures, créées en 2020 par le ministère de l’Éducation Nationale, sont hébergées dans des lycées. Immersion au sein du lycée Simone Veil de Brive en Corrèze.

Ils se déplacent en bande, par les chemins souvent les plus courts, ils sont souvent pressés. Les plannings de la Section Excellence Rugby sont réglés au millimètre. En plus de leurs cours, ces lycéens jonglent entre des séances de musculation et les nombreux entrainements. Kyria est en Terminale, très concentrée en cours d’espagnol pour être la plus efficace possible. "Je ne pensais pas que ça serait aussi difficile, on doit en permanence s’adapter pour les devoirs, les entrainements sont intenses et c’est assez fatigant", témoigne la jeune fille d’origine néo-calédonienne, "heureusement dans cette classe tout le monde s’entraide."

Tout un lycée au rythme des élèves de la section

À Brive, ils sont quarante-deux, vingt-quatre filles et dix-huit garçons répartis sur trois établissements dans la ville. Quel que soit leur niveau scolaire, il y a une solution pour tous. L’équipe pédagogique s’adapte à chacun des élèves et doit résoudre à chaque rentrée le casse-tête des plannings de la Section. Côté scolaire, les notes de ces lycéens un peu spéciaux sont scrutées toutes les semaines. "Dès que nous les sentons en difficultés, nous leur apportons un soutien particulier, tout va tellement vite pour eux que nous tentons de combler les lacunes rapidement", explique Nathalie Vigne proviseure du lycée Simone Veil. "Nous sommes tous aux petits soins pour eux, des enseignants au CPE, en passant par le personnel du réfectoire qui reste le soir pour les servir après les entrainements."

"Il n’y a pas qu’une seule façon de devenir joueur professionnel"

À peine les cours terminés, les garçons de la Section Excellence Sportive Rugby sont déjà en tenue, à quelques kilomètres de là, sur la plaine des jeux des Bouriottes. La plupart portent fièrement l’équipement du CAB. C’est le cas d’Oscar. Élève de seconde, il vient d’intégrer la Section après avoir commencé le rugby à Isle en Haute-Vienne.

Oscar est un petit gabarit, mais sa vision du jeu et son explosivité en font un jeune très prometteur. "Pour l’instant Oscar fait partie de la Section, on le surveille de très près, à cet âge-là les physiques changent très vite. Oscar va être un très très bon. Il finira sûrement sa scolarité dans l’une des Académies gérées par la fédération et les clubs professionnels", observe Etienne Simbille, le coordinateur de la structure.

Certains joueurs professionnels du Top14 ont suivi ce parcours comme Mathis Ferté à Brive. "Il n’y a pas qu’une seule façon de devenir professionnel, la Section c’est l’idéal pour les adolescents à la croissance plus lente. Le rugby est un sport à maturité tardive."

Les grands clubs savent d’ailleurs où chercher leurs futures pépites, les entraineurs-jeunes du CAB interviennent également dans la formation.

En Nouvelle-Aquitaine, neuf lycées accueillent ces Sections « Excellence Sportive Rugby ». Pour pouvoir postuler, seul le niveau sportif compte, il faut avoir participé aux détections du centre de suivi moins de quinze ans dans l’année de sa troisième, les parcours scolaires sont ensuite multiples, ils sont adaptés aux souhaits et aux capacités des élèves.

►Rugby Magazine tous les samedis 12H30 et sur la plateforme France.Tv.

À découvrir aussi dans ce numéro un dossier sur la gestion de la crise au CAB et un Rugby Village consacré au club de Belvès en Dordogne, 1 500 habitants et presque autant de rugbymen.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité