Le salon de coiffure armurerie de Brive

Non, les fusils ne sont pas pour la coupe... c'est un salon de coiffure armurerie ! / © France 3 Limousin
Non, les fusils ne sont pas pour la coupe... c'est un salon de coiffure armurerie ! / © France 3 Limousin

C’est un commerce peu banal de la citée gaillarde : l’un de ses plus anciens salon de coiffure, datant de 1949 et qui, depuis les années 70, est également…une armurerie ! Une histoire de famille, pour un lieu quasi unique en France.

Par Jean-Martial Jonquard

C’est une histoire de famille, courant sur 3 générations.
Chez les Phénieux, de père en fils, et désormais en petit-fils, on est coiffeur pour homme. Marcel, le grand-père, ouvrit son salon à Brive, en 1949. Daniel, son fils, lui succéda et désormais, c’est Laurent, le petit-fils donc, qui œuvre en Figaro.
Mais depuis 1973, sur une idée de Daniel, le salon est également devenu une armurerie ! Et à côté des gels et autres produits pour barbe, on trouve donc calibres et cartouches pour la chasse. L’idée de Daniel était de combiner sa passion, la chasse, et sa vocation, la coiffure. Et si Laurent n’est guère chasseur, il perpétue la tradition, plus pour la beauté des objets, et espère que sa fille continue à son tour…
Le salon de coiffure armurerie de Brive
C’est un commerce peu banal de la citée gaillarde : l’un de ses plus anciens salon de coiffure, datant de 1949 et qui, depuis les années 70, est également…une armurerie ! Une histoire de famille, quasi unique en France, que vous raconte Caroline Huet. Intervenants : 1/ Paul Bordas, client depuis 60 ans 2/ Félix Baussian, client depuis 15 ans 3/ Laurent Phénieux, coiffeur-barbier 4/ Marcel Phénieux, ancien propriétaire des lieux 5/ Daniel Phénieux, ancien propriétaire des lieux  - C Huet, JS Tingaud, M Reiller


Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus