Salon du bien-être à Brive : un public curieux et intéressé

Publié le
Écrit par Isabelle Rio

La sixième édition du salon du bien-être se tient à l'espace des trois provinces à Brive jusqu'à ce dimanche 23 octobre. La variété des exposants démontre l'intérêt toujours grandissant du public pour trouver dans son quotidien comment amortir stress et tensions, qu'elles soient physiques ou psychologiques.

Comment mesurer le bien-être d'une population ? A l'heure de la défense du pouvoir d'achat, de la perte de sens ressentie par les jeunes générations, des nombreuses interrogations suscitées par la crise sanitaire et le changement climatique... le mal-être semble s'être insidieusement propagé sans que l'on en identifie assurément la cause. Alors le besoin d'adoucir toutes ces tensions se ressent. Mais si le PIB (produit intérieur brut) ne prend en compte que les données marchandes, les données non marchandes au sein de la société sont toutes aussi importantes : le travail domestique, l'activité bénévole, les soins aux enfants, le temps libre, celui de la convivialité, le sentiment d'être libre de penser, de s'exprimer, de circuler, d'entreprendre, d'échanger, le sentiment de paix, de sérénité...

Les nombreux professionnels du secteur bien-être le constatent dans leurs activités respectives, le besoin de déconnecter, de se ressourcer, d'expérimenter d'autres dimensions physiques, psychologiques, spirituelles progresse.

Les disciplines qui ont défini le concept de bien-être, que sont la philosophie, les sciences sociales, les sciences cognitives, la neurobiologie etc., ont fait évoluer sa définition dans le temps. Si l'environnement social, écologique, politique et économique définissent la qualité de vie, la notion de bien-être fait plutôt référence à la sphère de la vie personnelle, un épanouissement qui passe par une bonne forme physique, un équilibre psychologique, une satisfaction générale par rapport à ses valeurs, ses préférences, ses aspirations.

Dans les couloirs de ce salon à Brive, 110 exposants installés en Corrèze, en Haute-Vienne ou en Dordogne renseignent et conseillent les visiteurs dans les domaines aussi variés que la nutrition, les médecines douces et naturelles, la relaxation, les produits bio ou encore la formation et l'accompagnement.

J'ai pris un stand pour me faire connaître et faire découvrir mon activité car un site internet, une carte de visite c'est bien, mais rien ne vaut le contact personnalisé. Les gens ont des notions en tête, mais derrière des appellations semblables, il y a souvent des métiers très différents

Christelle Besse, coaching et formation à Brive

Pour l'organisation, l'intérêt est de mettre en relation les visiteurs avec des thérapeutes proches d'eux, pour que les relations se concrétisent après le salon et permettent un accompagnement local.

Le salon permet aussi la rencontre des auteurs et des conférenciers invités par l'organisatrice. Est notamment intervenue Françoise Couic-Marinier, docteur en pharmacie diplômée de la faculté de Limoges, intéressée par les vertus médicinales et bienfaisantes des plantes. Sa thèse en sciences biologiques et médicales en pharmacognosie et chimie analytique relate ses expérimentations et découvertes végétales, notamment les propriétés des huiles essentielles de bruyère cendrée du limousin.

Les mentalités évoluent, des techniques sur lesquelles il y avait encore du scepticisme il y a quelques années ont aujourd'hui un public curieux et intéressé. Des tendances se dégagent aussi, comme l'usage des huiles essentielles ou la sonothérapie dont on entend de plus en plus parler

Bérénice Goudard, organisatrice du 6e salon du bien-être à Brive

Le salon se tient à l'espace des trois provinces à Brive jusqu'à ce dimanche 23 octobre 2022.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité