Train : cinq heures de retard pour les voyageurs entre Toulouse et Brive à cause du givre

Publié le
Écrit par France Lemaire

Les voyageurs au départ de Brive pour Paris ont attendu leur train pendant cinq heures ce samedi 18 décembre. En cause : du givre sur les caténaires, mais aussi l'arrêt des trains de nuit, selon la CGT.

"Ca gâche un peu le premier jour des vacances." 

Cinq heures d'attente

Assis sur sa valise, Hervé Lafon n'avait pas imaginé son début de vacances de la sorte.

Parti de Rodez en famille, il devait rejoindre Paris, en passant par Brive, ville de leur correspondance. Mais le quai de la gare s'est transformé en salle d'attente, d'une très longue attente "On se retrouve en galère cinq heures sur le quai à rien faire, c'est un peu dommage," regrette le père de famille. 

Les voyageurs finissent par monter dans le train à 15 heures, au lieu de 10 heures. En cause : du givre sur les caténaires à Toulouse, à l'origine de la dégradation d'une pièce sur la locomotive.

Le givre mais pas seulement

Un problème météorologique sur lequel la SNCF n'a pas d'emprise. Pas si simple, selon Franck Arrivé, le secrétaire général CGT cheminots de Brive. "Avant, nous avions du fret, des trains de nuit qui étaient en nombre, si bien que le givre n'avait pas le temps de se former sur la caténaire de par un passage régulier des trains."

Le givre ne serait donc pas le seul responsable de cette situation subie par répercussion par trois trains et 1200 voyageurs en ce premier jour des vacances scolaires.

Sollicitée, la SNCF n'a pas donné suite à notre demande d'interview.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.