Vidéo. Brive installe des conteneurs à ordures enterrés pour la propreté du centre-ville

durée de la vidéo : 00h01mn25s
Une révolution dans l’hypercentre de Brive. Plusieurs colonnes de déchets ont fleuri aux abords des rues du centre bourg. Une opération diversement appréciée depuis leur installation début février. Un changement de pratique pour chasser les sacs de déchets entreposés parfois à la hâte par les habitants. ©France Télévisions

Une révolution dans l’hypercentre de Brive pour faire face aux trente-cinq tonnes d’ordures abandonnées chaque semaine dans les rues. Plusieurs colonnes de déchets ont fleuri aux abords des rues du centre bourg. Une opération diversement appréciée depuis leur installation début février.

De grosses caisses en acier suspendues au bout d’un engin en pleine rue de Brive. L’opération consiste à enterrer ces conteneurs pour changer l’image de la ville. Il faut absolument faire disparaître les poubelles qui jonchent parfois les sols des rues. Ils sont donc disposés soigneusement dans ces trous aménagés trois mètres sous terre.

Présent ce jour-là, Philippe Delpeuch, représentant du SIRTOM, en charge des ordures ménagères, détaille l’opération : « Là, on vient de poser trois colonnes enterrées pour collecter les ordures ménagères sur une colonne. Le tri sur l’autre. Et les restes de repas entre autres sur la troisième ».

L’objectif est, au final, que les habitants du centre-ville soient à moins de 100 mètres d’une colonne. Ces travaux vont entrainer quelques modifications de circulation, en particulier ceux autour du square Chassagnac, boulevard Koenig qui sera en partie fermé. Selon l’emplacement des colonnes, des arbres vont être abattus, mais, comme après chaque abattage, ils seront remplacés.

Opposition

Seulement voilà, avant même leur service à la mi-avril, l’endroit choisi pour leur mise en place fait déjà débat. « L’emplacement ne convient pas ! » hurle presque une riveraine très remontée.  « C’est un lieu de promenade ! C’est pas l’endroit où mettre des ordures ! » s’étrangle-t-elle. « Parce que les ordures, ce n’est pas ce qu’il y a de plus beau. Vous êtes d’accord, il y a d’autres endroits, un peu en retrait », tranche-t-elle en agitant une main pour convaincre.

L’initiative est communale, pour inciter au tri des déchets, mais les Brivistes sont-ils bien informés ?

Au détour d’une rue plus loin, une habitante s’essaye au jeu des devinettes quand on lui demande si elle est au courant de toute cette opération : « Je sais qu’il y a le papier. Les déchets alimentaires. Qu’est-ce qu’il y a encore ? »  se demande cette habitante, bien mise, charmante, un chapeau sur la tête.

Les ordures ménagères, recyclables ou non, mais aussi le verre ont leur propre poubelle. Il ne reste aux habitants qu’à séparer leurs déchets.

« Il faut voir à l’usage ! », rigole un riverain chaudement habillé. « Parce que je ne suis pas convaincu que ça va fonctionner. Ça va prendre petit à petit », murmure-t-il un peu taquin avec celle qui l'accompagne.

« Ça s’appelle l’éducation civique ! », répond sourire aux lèvres une petite dame, dodelinant sur elle-même, un brin moqueuse face à l’homme qui ne semble pas emballé.

Une autre ajoute, toujours dans un rire, « ça évite d’aller à la déchetterie, mais après pour l’instant, on a toujours les conteneurs individuels donc ça va ! »

La ville veut redorer son image avec ces points de collecte de plus en plus nombreux. Car sans eux, ce sont trente-cinq tonnes d’ordures qui sont abandonnées chaque semaine dans les rues.

(Nassuf Djailani avec Mathilde Rezki)

 

Pour rappel, voici les dispositifs enterrés

1/ Boulevard Jules-Ferry. À proximité de l’ancien kiosque à journaux. Implantation des cinq conteneurs. Travaux prévus du 1er au 14 février. Voie tourne à droite sur l’avenue Alsace-Lorraine supprimée (durant les travaux).

2/ Boulevard Koenig. Jouxtant le square Chassagnac. Travaux prévus du 6 au 17 février. Le boulevard Koenig sera en partie fermé. Déviations mises en place pour les VL par les rues Salvandy/Chadourne (le 6) et Dewel  (le 7) pour retrouver le bd Koenig. Pour les bus et les poids lourd déviation par l’avenue Roosevelt puis seconde ceinture des boulevards. À partir du 8 février, circulation Bd Koenig sur une voie.

3/ Rue de l’Hôtel de Ville. Le long du tribunal, sur l’emplacement des anciennes toilettes publiques. Implantation de trois conteneurs. Cours Martignac. Derrière le tribunal. Implantation de deux conteurs (ordures ménagères et fermentescibles). Travaux prévus du 13 février au 3 mars. Voie rétrécie au niveau des travaux.

4/ Place de la République. Rond-point après le Rex, derrière l’abri bus. Implantation de cinq conteneurs. Travaux prévus du 15 février au 24 février. Il ne sera pas possible de faire le tour du giratoire pendant les travaux.

5/ Boulevard du Salan. Au niveau des numéros 16, 18, 20 et 22. Travaux prévus du 24 février au 3 mars. Voie rétrécie au niveau des travaux.