VIDEO. Ils découvrent une peinture magique pour redonner des couleurs à la Terre

durée de la vidéo : 00h01mn40s
Dans la petite commune de Saint-Pardoux-la-Croisille, les 200 habitants ne manquent pas d'imagination. Intervenants : Zoé Chantre, directrice artistique et réalisatrice. Mavena Sollogoub, comédienne en devenir. Marc Sollogoub, comédien et metteur en scène. Dominique Albaret, maire de Saint-Pardoux-la-Croisille. ©M. Rezki et C. Becchetti - France 3 Limousin - France Télévisions

Suite à une catastrophe qui a fait perdre ses couleurs à la Terre, un petit groupe d'habitants de Saint-Pardoux-la-Croisille en Corrèze aurait trouvé une peinture magique pour repeindre le monde en couleurs. Fiers de leur trouvaille, ils construisent un vaisseau spatial pour exporter leur peinture.

"Attention, moteur, ça tourne", prévient la réalisatrice et directrice artistique Zoé Chantre. 

Une fusée colorée, prête à décoller. Il ne manque plus que quelques effets-spéciaux. Pour ça, les habitants de Saint-Pardoux-la-Croisille comptent sur votre imagination.

Un film léger mais métaphorique

La catastrophe qui prive la Terre de ses couleurs, c'est pour raconter notre société d'aujourd'hui. 

Pour le maire de cette commune, Dominique Albaret, ce court-métrage est "un film d'anticipation complètement fou, car les catastrophes, qu'elles soient écologiques, dues à des guerres ou pour des causes économiques, le monde y perd toujours ses couleurs."

Aventure créative de 7 à 77 ans

En 2019, les habitants de Saint-Pardoux-la-Croisille avaient déjà transformé leur bourg en musée de plein air avant d'imaginer certains de leurs monuments en minuscule à l'été 2021. 

Cette année, les cinéastes ont créé les scenarii et décors de toutes pièces. Les participants, âgés de 7 à 77 ans, travaillent ensemble dans une ambiance créatrice.

On a fait un film sur les couleurs comme si le monde avait perdu ses couleurs et que juste Saint-Pardoux avait réussi à retrouver ces couleurs.

Mavena Sollogoub, jeune comédienne en devenir

à France 3 Limousin

Aux côtés des amateurs, des artistes confirmés sont venus prêter main forte comme le comédien et metteur en scène Marc Sollogoub. Grâce à lui, le court métrage prend une dimension surréaliste avec les mouvements des acteurs exagérés. 

Rendez-vous le 14 juillet pour la projection du film sur la place de l'église avec les bruitages, dialogues et musique enregistrés à ce moment-là, avant une seconde projection avec le son en fin de soirée. Avant ça, toutes les âmes charitables sont les bienvenues pour apparaître dans le court métrage en tant que figurants.