Y-a-t-il eu consommation de denrées périmées par les enfants d'une crèche de Brive ?

C'est en tout cas l'accusation lancée par le syndicat CGT Territoriaux de la Ville de Brive contre le multi-accueil La Câlinerie.  Des produits consommables et sans danger selon l'Agglomération de Brive qui s'occupe de la gestion de cette structure pour tout petits. 

Les faits et la polémique

Des petits pots, des compotes, des céréales périmées... auraient été distribuées aux enfants de La Câlinerie dans le quartier des Chapélies à Brive. C'est en tout cas ce qu'affirme la CGT qui aurait été alerté par des agents travaillant sur place. Des produits alimentaires ayant passé la date de péremption depuis deux ans. 

La Version de l'Agglo

Du côté de l'Agglo, on réfute ces accusations. L'explication reposerait sur une confusion entre date limite de consommation (DLC) et date de durabilité minimale (DDM).
Si cette dernière est dépassée, le produit reste toujours consommable et ne représente aucun danger pour la santé
Une enquête à toutefois été ordonnée et les aliments concernés retirés. 


La question est de savoir si cette polémique est née d'une tension liée à l'organisation générale pour faire des économies ou alors s'il s'agit d'une bataille syndicale. En tourt cas, la reprise du dialogue entre la CGT et l'Agglo de Brive est souhaitable rapidement. 

Reportage de Jean-Sébastien Tingaud et Pascal Coussy Liste des intervenants : Karine Bielly, secrétaire CGT Brive Agglo. Catherine Dubois-Russier, médecin référence petite enfance Agglo de Brive. Emilie Millon, usagère de la crèche "la Câlinerie"