Des réfugiés ukrainiens accueillis dans un centre d'hébergement en Corrèze

Publié le
Écrit par Margaux Blanloeil et Nassuf Djailani

La station sport nature de Marcillac-La-Croisille se transforme en centre d'accueil temporaire pour réfugiés ukrainiens. Hors saison, ses 67 lits restent vides, elle a donc été sollicitée par la préfecture de Corrèze. La semaine dernière elle a déjà reçu 5 personnes. Les salariés sont tous mobilisés pour en accueillir beaucoup plus d'ici peu.

Tout est fin prêt sur place. Dans la petite commune de 800 âmes, tout le monde s’active pour ne rien oublier. Dans quelques jours, la base nautique va accueillir un bus de 25 réfugiés ukrainiens. "Dans ces chambres, il y a quatre lits, salle de bain, détaille Romain Marcaud, directeur de Marcillac Sport Nature. Un petit peu de confort. Ce n’est pas du 4 étoiles, mais ça permet au moins de se reposer et de peut-être avoir les idées un peu plus claires."   

Huit chambres, trois dortoirs

Au total, le centre peut héberger soixante-sept personnes. Un lieu disponible en cette période creuse. "En une demi-journée, on peut préparer l’ensemble de l’établissement à accueillir des réfugiés venus sans rien. Ce qui veut dire qu’on a pensé à des choses aussi simples que des serviettes ou des gants de toilettes, des produits sanitaires, sans oublier tout l’aspect restauration, on est capable de le mettre en place ultra rapidement ", détaille le directeur de Marcillac Sport Nature.

Élan de solidarité

Vendredi dernier, l'équipe avait déjà reçu cinq premiers réfugiés. Si la logistique est prête, c'est une expérience à laquelle ils n'étaient pas vraiment préparés. La semaine dernière se souvient le directeur, quand "la voiture est arrivée pleine à ras-bord avec deux femmes, trois enfants, dont un petit en bas âge de trois ans, et là on se rend bien compte qu’ils ont tout quitté et que toute leur vie tient dans le coffre de la voiture. Ça, c’est une image qui pique un peu", confie ému Romain Marcaud.

Pour accueillir les prochains réfugies, la base a lancé une campagne de dons. En un jour, elle a reçu de quoi héberger 50 personnes pendant une semaine. "C’est vraiment tout le monde qui s’est mobilisé, de tous âges, en fonction de leurs moyens. Des fois, c’était peut-être juste pour offrir un petit gâteau. Il y en a qui ont acheté beaucoup plus, des produits d’hygiène, ça fait chaud au cœur, ça fait du bien de voir la solidarité", se satisfait Pauline Gagneux, salariée de Marcillac Sport Nature.

En face du Lac de la Valette, où se trouve le lieu d’hébergement, les réfugiés pourront trouver un répit. Ils y resteront 24 à 72 heures avant de reprendre la route ou de rejoindre des familles d'accueil. Aux alentours déjà une vingtaine de personnes se sont portées volontaires pour les accueillir.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité