• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Doux comme une peau de bébé ... le mohair de Laguenne

Les chevraux sont tondus tous les six mois. Jusqu'à leurs 18 mois, le mohair est d'excellente qualité / © France 3 Limousin
Les chevraux sont tondus tous les six mois. Jusqu'à leurs 18 mois, le mohair est d'excellente qualité / © France 3 Limousin

Le mohair est une fibre naturelle d'exception produite par les chèves Angora. Elle sert à confectionner des vêtements ou des accessoires. Gros plan sur l'exploitation de Maxence Fleygnac à Laguenne. 

Par Angélique Martinez

Il y a trois ans, Maxence Fleygnac a repris l'exploitation de son père. A Laguenne, il élève un troupeau de 130 chèvres Angora pour en extraire une fibre très spécifique, le mohair. Des chèvres originaires de Turquie et élevées aux quatre coins du monde pour la qualité exceptionnelle de leur laine. 

Deux tontes par an sont necessaires pour donner 2 à 3 kilos de laine par chèvre.
Chaque année, sur cette exploitation corrézienne on récolte environ 350 kilos de laine. Les fibres sont classées par catégories selon leur finesse.

La laine Angora est réputée pour son extrême douceur. Elle est aussi très résistante, ne fixe ni les tâches ni les odeurs.
Le mohair a un pouvoir isolant très puissant mais conserve une très grande légèreté.

A Laguenne, en Corrèze, de nombreux vêtements ou accessoires sont confectionnés à la main et l'on peut même passer commande ! 

Gros plan sur une production de mohair à Laguenne en Corrèze
Reportage de Laëtitia Théodore et Marine Nadal Liste des intervenants : Maxence Fleygnac, producteur de Mohair

 

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus