"Il commence à y avoir une urgence urgente !" Coco Chanel à la rescousse d'Aubazine

C'était un mécénat attendu depuis longtemps. La maison Chanel officialise son projet d'aide à la restauration de l'abbaye d'Aubazine en Corrèze. L'iconique marque de luxe garde les montants et la nature des travaux envisagés secrets. Dans ce lieu séjourna pendant six ans la créatrice de haute couture Gabrielle Chanel.

Le régisseur de l'abbaye monte très régulièrement dans les combles pour ramasser une bassine remplie d'eau et la jeter par la fenêtre. Pour les toitures de l'abbaye, l'expression partir à vau-l’eau prend tout son sens.

Là, il commence à y avoir une urgence urgente. Ça a traversé les planchers et c'est en train d'attaquer les chambres qui sont juste en dessous.

Cyril Lecointe, régisseur de l'abbaye

Des décennies de dégradations pour une abbaye cistercienne, propriété depuis près de soixante ans d'une congrégation religieuse. Le mécénat Chanel, c'est une aubaine depuis longtemps espérée.

Cela a pris le temps qu'il faut pour que les choses se mettent en place. C'est une excellente chose pour la région pour le pays, pour tout le monde et pour l'histoire des abbayes cisterciennes.

Elias Nouna, représentant du Patriarcat Orthodoxe d'Antioche

Motus et bouche cousue

Si la maison de luxe impose à tous la confidentialité, des chiffres circulent : de huit à neuf millions d'euros investis dans ce lieu devenu iconique de la marque.

durée de la vidéo : 00h01mn39s
La maison Chanel officialise son projet d'aide à la restauration de l'abbaye d'Aubazine en Corrèze. L'iconique marque de luxe garde les montants et la nature des travaux envisagés secrets dans ce lieu où séjourna pendant six ans Gabrielle Chanel. Intervenants : Cyril Lecointe Régisseur de l'abbaye, Elias Nouna Représentant du Patriarcat Orthodoxe d'Antioche, Alexandre Giuglaris Directeur général de la Fondation du Patrimoine, Antoine Peschel Restaurateur. Équipe : jean Perrier, Laurent Du Rusquec, Jean-Laurent Cire. Images Drone FTV : Laurent Du Rusquec ©FTV

Pendant six ans, Gabrielle Chanel et ses deux sœurs ont vécu dans l'orphelinat d'Aubazine. Un séjour qui marqua la créatrice de mode. Elle ira jusqu'à s'inspirer des vitraux de l'abbaye cistercienne pour créer son logo. Avec son soutien financier, le groupe de luxe va sauvegarder ce patrimoine architectural exceptionnel. La Fondation du patrimoine annonce plusieurs années de travaux, mais motus et bouche cousue du côté de Chanel.

"Il faut savoir respecter quand un mécène s'engage et qui souhaite rester discret, confirme Alexandre Giuglaris, directeur général de la Fondation du Patrimoine. La discrétion, c'est plutôt une qualité plutôt qu'un défaut. Il y a un programme de travaux qui va être lancé. Je sais que toute la population d'Aubazine est très heureuse de pouvoir compter sur le soutien de la maison Chanel."

Dans le village, l'annonce a d'ores et déjà fait son petit effet en soulevant une nouvelle attente. 

On a beaucoup de gens qui viennent pour visiter l'abbatiale, l'abbaye, pour le canal des Moines. Donc, c'est super !

Antoine Peschel, restaurateur

2024 sera l'année des études, les échafaudages viendront plus tard pour littéralement sauver ce chef-d'œuvre en péril.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité