La grande folie, 1er album des Corréziens de San Salvador

Le groupe polyphonique corrézien San Salvador sort son premier album le 22 janvier. Ils font briller la culture occitane à travers de vieilles chansons qu’ils adaptent à leur manière.

Le groupe San Salvador
Le groupe San Salvador © Kristof Guez

Quand ils ne sont pas en tournée, ils habitent tous à quelques kilomètres les uns des autres autour du petit village de Saint Salvadour, que l’on traduit San Salvador en occitan.

En occitan, Saint Salvadour se dit San Salvador
En occitan, Saint Salvadour se dit San Salvador © Franck Petit

 

Ils sont tous amis ou frères et sœurs et se sont connus lors d’ateliers animés par le musicien Olivier Durif. Dans les années 70, ce dernier a collecté auprès des anciens, tout un patrimoine musical rural.

San Salvador s’en est emparé et l’a adapté. Depuis 2 ans, le groupe fait briller la culture occitane dans des festivals partout en Europe et jusqu’aux Etats Unis.

Gabriel Durif, fils d’Olivier, est le responsable du projet San Salvador. Autour de lui, on trouve Eva Durif, sa sœur, mais aussi Thibault Chaumeil, Marion Lherbeil, Laure Nonique Desvergnes, et Sylvestre Nonique Desvergnes.

Il y a 6 ans, on a resserré le projet. Il n’y a désormais plus que nos voix et des percussions. On passait à côté du cœur vital de ce que l’on cherchait

Gabriel Durif, groupe San Salvador

Le groupe en répétition
Le groupe en répétition © Franck Petit

 

Ils parlent d’amour, de guerre ou de travail : la petite musique qui accompagnait la vie sociale d’antan.

De leurs chants, émane une vraie puissance qui transporte le public. Il se laisse emporter, et ne s’embarrasse pas avec le sens les mots.  Il fait fonctionner son imaginaire.

Quand on dit musique du monde, on imagine les amérindiens. Mais ça existe aussi chez nous, et c’est ce qui nous relie avec les amérindiens : des chants de la terre qui sont universels pour moi.

Laure Nonique Desvergnes, groupe San Salvador

La grande folie

San Salvador a profité de la crise sanitaire pour enregistrer son premier album à domicile. Il sera disponible partout à partir du 22 janvier, y compris sur vos plateformes musicales favorites.

La pochette de l'album
La pochette de l'album © San Salvador

Il y a quelques semaines, le groupe a même transformé un petit coin de forêt proche de chez lui en studio, pour le tournage d’un clip autour de la chanson "Quau te mena". Un morceau dans lequel ils parlent d’un sujet très actuel : la relation homme-femme.

Le reportage de Franck Petit, André Abalo et Antonio Dos santos.Intervenants : Gabriel Durif, responsable du projet musical ; Laure Nonique-Desvergnes, chant, mains ; Thibault Chaumeil, chant, tom bass

Sortie du 1er album de San Salvador

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture tradition