Le festival de la Vézère en Corrèze : 40 ans de musique

Le festival de la Vézère s'est installé dans le paysage culturel corrézien pour devenir chaque été durant les mois de juillet et août, un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs de musique classique et de patrimoine. Cela fait 40 ans que ça dure.

40 ans de musique et un couple audacieux à l'origine du festival 

Isabelle et Guy de Lasteyrie du Saillant dirigent « en chef d’orchestre » le Festival de la Vézère. Cette folle aventure a débuté il y a 40 ans, tout était à écrire sur une partition blanche? qui très vite est devenue belle et riche. Depuis ? Des centaines de concerts avec des musiciens venus du monde entier, des milliers de spectateurs et autant de sourires et d'émotions.

Si le festival imagine toujours l'édition suivante et regarde en avant, prenons le temps, pour une fois, de regarder dans le rétroviseur la vie d'un festival quadra heureux. Certains oseraient parler de biographie tant le festival de la Vézère est devenu familier à beaucoup : 

Le festival propose entre 5 et 8 concerts et se produit dans quelques lieux. Trio Pasquier, Roland Pidoux, Quatuor Bernède… la musique de chambre emplit les églises des communes voisines de la Vézère.

Le festival passe un cap significatif et le premier piano fait son apparition au Saillant. La programmation se développe et donne lieu à de prestigieux récitals de piano donnés par Aldo Ciccolini, Jean-Philippe Collard, Jean-Bernard Pommier et de chant portés par de grandes voix telles que Barbara Hendricks, Teresa Berganza, Marilyn Horne, Shirley Verrett… Cette période est en outre marquée par les premiers concerts avec orchestre (Orchestre d’Auvergne, Ensemble Baroque de Limoges, Sinfonia Varsovia, Orchestre de Leipzig, Orchestre National du Capitole de Toulouse).

Durant 10 ans, le Festival a eu la chance de collaborer dans des conditions idylliques avec la troupe Pavilion Opéra qui a, par la suite, été remplacée par la très brillante troupe Diva Opera.

L’alternance de la littérature et de la musique est une alliance heureuse entre deux formes d’art qui se répondent et se magnifient l’une l’autre. Le Sonate de Vinteuil de Proust et le Petit Prince de Saint-Exupéry dont les textes ont été merveilleusement dits par Lambert Wilson, ont remporté un franc succès.

Une autre particularité du festival a été de monter des spectacles musicaux combinant musique, jeux d’eau et de lumières. Notre premier spectacle fut « L’eau d’ici vaut bien l’eau de là » d’Alain Carré, un titre qui semblait prédestiné au Saillant.

Un autre palier important pour le festival est sans conteste les premières soirées dédiées aux enfants (Mon amie la Lune, Pierre et le Loup, Pimpon d’or, opéra Hansel et Gretel, Les Contes tziganes…).

Le Requiem de Mozart en 2005, le Messie de Haendel en 2006, La Messe en si de Bach en 2008, le Stabat Mater de Haydn en 2009… Donnés à la cathédrale de Tulle, ces concerts de clôture sont en quelque sorte une apothéose de l’évolution de la programmation du festival dans la mesure où il s’agit d’œuvres majeures de l’histoire de la musique avec orchestre, chœurs et solistes.

Une cinquantaine d'adhérents du Festival participent pour la première fois à la Folle Journée de Nantes. Depuis, un groupe s'y rend chaque année avec grand plaisir.

Des spectacles pluridisciplinaires sont désormais programmés tous les ans. On se rappellera longtemps du Duo Jatekok et de l’artiste Marina Sosnina pour un Casse-Noisette féérique entre piano à 4 mains et dessins sur le sable, projetés comme un livre sur grand écran...ou encore en 2019 un déjanté concert chorégraphique intitulé « Muses » (piano / hip-hop) qui a comblé de bonheur le public qui a lui-même dansé lors du rappel !

Création des ateliers de chant choral  avec Voces8 et des masterclasses « Orchestre à l'école » en 2018.

Début de la collaboration avec l'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle pour des concerts hors saison estivale à Brive.

Puis l'édition 2021 est arrivée. France 3 Nouvelle-Aquitaine, partenaire historique de la manifestation accompagne une nouvelle fois le Festival de la Vézère. 

En 40 ans, les anecdotes sont nombreuses : 

La chanteuse de Lucia Di Lammermoor qui plonge dans la Vézère et y perd sa voix juste avant sa représentation, Misha Alperine allongé sur l’herbe pour puiser l’énergie de la nature, Barbara Hendricks qui annule sa première représentation 4 jours avant, attendant un heureux évènement, les exigences inhabituelles quoi qu’originales de Teresa Berganza en termes de logement, le retard de Yuri Bashmet qui reprend la direction de l’orchestre au milieu d’un mouvement en toute décontraction et qui poursuit sa représentation dans le noir le plus absolu suite à un orage stupéfiant de violence…

L'équipe du festival

 

Concert d'ouverture du 40e festival de la Vézère 

Marc Chagall était à l'honneur lors du festival d'ouverure du festival de la Vézère, le premier des dix-huit concerts prévus. 

Après une année 2020 qui a vu l'organisation d'une édition singulière, les organisateurs et le public ont été ravis de retrouver les chemins des concerts. 

Le festival de la Vézère dure jusqu'au 14 août. 

Chaque personne venue assister au festival de la Vézère est repartie avec des images jolies en mémoire et quelques notes de musiques qui résonnent encore plus tard, quand le temps des souvenirs s'impose et que déjà l'impatience de se rendre au prochain concert se fait sentir. 

Comment terminer cette lecture et repartir avec quelques notes de musique dans la tête, pour le plaisir ? En mettant le son, et en appyant sur lecture ...

 

INFORMATIONS PRATIQUES 

www.festival-vezere.com

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine festival événements sorties et loisirs concerts culture musique