• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Orties ou pissenlits, les plantes sauvages et comestibles piquent la curiosité

L'ortie : une plante connue pour ses vertus médicinales et consommée en soupe généralement. Dans notre reportage, l'association Echappées sauvages propose de la cuisiner autrement. Une cuisine dans l'air du temps. / © Maxppp
L'ortie : une plante connue pour ses vertus médicinales et consommée en soupe généralement. Dans notre reportage, l'association Echappées sauvages propose de la cuisiner autrement. Une cuisine dans l'air du temps. / © Maxppp

Escapade en Corrèze aux pays des plantes sauvages...comestibles, avec Laurence Talleux, directrice de l’association Echappées Sauvages. De la cueillette à l’assiette, il n'y a qu'un pas. Plantain, pissenlits, orties ? Bon appétit !
 

Par Marine Guigné

Apprendre à reconnaître les plantes sauvages comestibles, un savoir ancestral qui peu à peu s’est perdu dans nos campagnes. Laurence Talleux, picarde d’origine, le transmet depuis une quinzaine d’années via l’association Echappées Sauvages basée à Merlines-Eygurande près d’Ussel en Corrèze.

Saviez-vous que le pissenlit se mange de la racine aux fleurs ? Cru ou cuit. Outre ses vertus diurétiques, ses fleurs se consomment en omelette, ses feuilles en salade et ses racines en pickles. Nombreuses recettes qui étonneront les plus fins gastronomes.

Au cours de cette balade, les participants ont ainsi découvert lors de la cueillette le plantain, si banal que personne ne lui prête attention. Une plante sauvage très commune au délicieux goût de champignon selon Laurence Talleux. Attention toutefois à ne pas confondre deux plantes très semblables, elle donne pour cela quelques astuces pour les différencier et ne pas se tromper selon des critères de reconnaissance très précis.

Après la cueillette, direction la cuisine. Et c’est sans doute là que les orties sont le plus appréciées. A condition de savoir les accommoder. En un tour de main, c’est prêt. 
 
In Situ : cuisine des plantes sauvages et comestibles
Escapade en Corrèze. A Merlines (19),rencontre avec Laurence Talleux, directrice de l’association Echappées sauvages qui transmet ses connaissances au grand public. De la cueillette à l’assiette, ces plantes n'ont pas fini de nous étonner. - France 3 Limousin


Un savoir que Laurence Talleux aime à partager. Un livre réunissant ses précieux conseils et recettes originales doit paraître prochainement. De quoi donner un nouvel éclairage sur les plantes communes qui nous entourent, ces « mauvaises herbes » pour ceux qui les connaissent peuvent constituer des ingrédients de choix à incorporer dans l’assiette.


 

Sur le même sujet

Guillaume de Conti, viticulteur

Les + Lus