Cet article date de plus de 3 ans

Des radars corréziens tagués !

Le week-end dernier, quatre radars automatiques ont été vandalisés en Corrèze. La préfecture a déposé plainte, rappelant au passage que cette dégradation représente un délit fortement puni par la loi, jusqu’à 15 000€.
La dégradation d'un radar automatique est un délit, sévèrement puni par la loi !
La dégradation d'un radar automatique est un délit, sévèrement puni par la loi ! © Laetitia Théodore
Des radars automatiques tagués, à l’aide d’une bombe de peinture. Le week-end dernier, il y en a eu quatre en Corrèze, sur les seize que compte le département,  sans que l’on sache d’ailleurs si toutes les dégradations sont le fruit d’une seule et même action concertée ou non.

Si cela peut (à tort !) faire sourire les automobilistes, ce n’est pas le cas de la Préfecture.
Elle a immédiatement porté plainte. Et ce n’est pas anodin. Outre l’utilité de certains radars, pas placés où ils sont uniquement pour alimenter les caisses de l’État, mais pour rendre la route plus sûre, la dégradation de tel matériel est un délit, pouvant entrainer des condamnations entre 3750 et 15000 euros !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sécurité routière société sécurité