Sapeurs-pompiers de la Corrèze : un aéroglisseur pour surveiller la Dordogne

Depuis le mois de mai 2020, les sapeurs-pompiers de la Corrèze sont équipés d'un aéroglisseur. L'engin permet d'intervenir même lorsque l'eau est peu profonde. Il pourrait même servir en cas d'inondations. 

© Pascal Coussy - France Télévisions
Il peut aller (presque) partout. Cet aéroglisseur équipe le Service d'Incendie et de Secours (SDIS) de la Corrèze depuis le mois de mai 2020. Ils sont les premiers pompiers français à disposer de cet équipement et l'engin dispose de qualités indéniables.
 
Cet aéroglisseur des pompiers de la Corrèze permet de naviguer même sur une eau très peu profonde.
Cet aéroglisseur des pompiers de la Corrèze permet de naviguer même sur une eau très peu profonde. © Jean Perrier - France Télévisions

Pour faire simple, l'aéroglisseur fonctionne comme deux sèche-cheveux, un vertical et un horizontal, ce qui permet de contrôler la propulsion et maintenir l'engin "au-dessus" de l'eau. Il peut se déplacer pour effectuer toute sorte de missions, y compris dans des eaux très peu profondes. La "jupe", souple, épouse le moindre relief subaquatique sans endommager le bateau. Cet aéroglisseur pourrait même intervenir, par exemple, en cas d'inondations. 
 

On peut naviguer dans 10 cm d'eau. Il peut même passer une petite digue. 

Lieutenant Ghislain Feugeas (SDIS19)




Cet été, l'aéroglisseur est plutôt mobilisée côté nature. En effet, il sert prioritairement à surveiller la Dordogne sur une trentaine de kilomètres entre Argentat et Liourdre. Ce qui n'a pas empêché l'équipage d'intervenir, un peu plus en aval, dans le secteur de Carennac le 30 juin 2020, à la demande des pompiers du Lot, et ainsi de secourir un homme de 24 ans, dont le pied était coincé sous un rocher dans la rivière.
 
Il peut atteindre une vitesse maximale de 50 km/h. Sur la Dordogne, il navigue à 35 km/h, y compris à contre-courant. Quatre sapeurs-pompiers sont habilités à conduire cet aéroglisseur. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers nautisme nature