Il faut sauver le sanglier Maurice

C'est une question de jour. Le 22 janvier 2020, la justice pourrait réclamer l'euthanasie de Maurice, un sanglier recueilli il y a presque 6 ans par Sylvia dans un petit village de Corrèze. Jusqu'à présent tout se passait pourtant bien, jusqu'à la plainte déposée par un anonyme…

Maurice, le sanglier
Maurice, le sanglier © Philippe Tanger - France 3 Limousin
Dans le parc spécialement construit pour lui, Maurice prend ses aises. Cela fait plus de 5 ans maintenant que le sanglier à élu domicile chez Sylivia. Il n'était qu'un marcassin lorsque cette habitante de Le Jardin, en Corrèze, a recueilli l'animal blessé. Après des jours et des jours de soins, des dizaines et des dizaines de biberons, Maurice s'est refait une santé. Depuis, il a grandi et surtout, Sylvia s'est attachée à lui.
 
Sylvia s'occupe chaque jour de Maurice, comme d'un animal domestiqué.
Sylvia s'occupe chaque jour de Maurice, comme d'un animal domestiqué. © Thierry Girault - France 3 Limousin
 

C'est plus attachant qu'un poisson rouge ! C'est un peu comme un chat, ou un chien, même si on ne peut pas le prendre dans nos bras… Il est habitué à l'homme. Il est impossible de le relâcher dans la nature.

Jusqu'à présent, la vie était donc paisible pour ce sus scorfa. Bien que considéré comme un animal sauvage, Maurice semble être apprécié des voisin. Il ne quitte jamais son vaste enclos électrisé et a priori ne représente aucun danger. Ce n'est pourtant pas l'avis d'une personne anonyme qui a décidé de dénoncer cette situation, car effectivement, posséder un sanglier est illégal sans autorisation.

Un arrêté du 11 août 2006 fixe en effet la liste des animaux considérés comme domestiques, et le sanglier, contrairement au dromadaire, n'y figure pas.
Certaines formalités peuvent cependant être remplies pour obtenir cette autorisation.
 
Maurice vit dans un vaste enclos fermé et électrisé.
Maurice vit dans un vaste enclos fermé et électrisé. © Thierry Girault - France 3 Limousin

Les conditions à l'obtention de cet agrément sont définies par l'arrêté du 8 octobre 2018. Les principales étant :Il y a quelques années, un couple de Haute-Vienne avait ainsi obtenu, à titre exceptionnel, le droit de garder son sanglier Réno avant de devoir s'en séparer pour raisons personnelles.
Pour Sylvia, les choses n'ont pas pris la même tournure.


Visite de gardes de l'office de la chasse et de la faune sauvage, procès-verbal, tribunal…

via GIPHY


Lors d'une première audience, à l'automne 2019, la justice n'a pas souhaité délivrer d'agrément à Sylvia pour qu'elle puisse garder Maurice près d'elle. La jeune femme a obtenu tout de même un délai pour tenter de trouver un lieu d'accueil pour l'animal. Mais temps presse. Le 22 janvier 2020, lors de la prochaine audience, le sort de Maurice pourrait bien être scellé car c'est l'euthanasie qui pourrait être prononcée.

Ça m'angoisse beaucoup. Les nuits sont très très courtes. Je ne dors quasiment pas. Plus la date approche, plus j'angoisse.

Sylvia cherche donc une solution. Mais, au 17 janvier, elle n'avait toujours pas trouvé de refuge dans lequel Maurice pourrait couler des jours heureux. Une page Facebook "Sauvez Maurice" a été ouverte pour obtenir dy soutien et d'éventuelles propositions. 
Il faut sauver le sanglier Maurice


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature insolite polémique société justice