Une postière de Corrèze mise à pied pour avoir voulu rendre service à une usagère

Sylvie Auconie avec la lettre de convocation reçue de sa direction / © Cécile Bonté
Sylvie Auconie avec la lettre de convocation reçue de sa direction / © Cécile Bonté

Une agent de la Poste de Tulle a été mise à pied à titre conservatoire après avoir signé le récépissé du colis d'une cliente âgée qui le lui avait demandé pour lui rendre service.
Une pétition de soutien à la postière a été mise en ligne sur internet par des usagers mécontents de cette sanction.

Par Pascal Coussy

Sylvie Auconie est factrice depuis depuis 30 ans en Corrèze.

A 59 ans elle est proche de la retraite avec une carrière exemplaire derrière elle.

Mais vendredi 4 octobre 2019 son employeur, La Poste, lui a signifié sa mise à pied à titre conservatoire pour avoir signé le récépissé d'un colis à la place d'une cliente âgée de Favars qui le lui avait demandé pour lui rendre service.

La factrice est convoquée le 16 octobre à Limoges pour un entretien au cours duquel la direction de La Poste lui signifiera sa sanction.

Elle reconnait son erreur et explique avoir procédé plusieurs fois de cette façon avec cette dame âgée, à sa demande et pour lui rendre service.

Du côté des syndicats la CGT soutient totalement Sylvie Auconie et dénonce une mesure "disproportionnée".

Elle rappelle que depuis la réorganisation des tournées les facteurs sont débordés. Ils ne sont pas remplacés sur leurs jours de RTT et doivent rattraper le travail non effectué en leur absence à leur retour.
 

Une pétition de soutien en ligne


Du côté des usagers de La Poste la réaction a également été rapide. Une pétition a été mise en ligne sur internet pour soutenir la factrice corrézienne. Elle a reçu plus de 3 700 signatures.

Elle rappelle que "que ce soit en ville ou dans les petites communes rurales environnantes notre factrice comme notre facteur sont un lien quotidien, parfois le seul, avec l’extérieur. Ils n’hésitent pas à rendre service : c’est le sens de leur travail".

Elle demande "instamment que sa direction lève cette sanction et la procédure dont elle est victime. Nous demandons que le service public de la Poste soit conforme à nos attentes et non à des règles comptables dont on sait qu’elles pénalisent aussi bien les factrices et les facteurs que nous, usagers".
 

En 2007, un facteur creusois déjà menacé de sanction pour avoir rendu gratuitement un service devenu payant


En 2007, une affaire similaire avait suscité l'indignation des usagers de La Poste en Limousin relayée par la presse nationale.

Un facteur de Royère-de-Vassivière, en Creuse, avait été menacé de sanctions après avoir apporté gratuitement des journaux et du tabac à un couple de personnes âgées qui ne pouvaient pas sortir de chez eux.
 
En 2007 un facteur creusois menacé de sanctions pour avoir aidé gratuitement un couple de personnes âgées.
En 2007, un facteur de Royère-de-Vassivière en Creuse avait été menacé de sanctions par La Poste pour avoir apporté gratuitement des journaux et du tabac à un couple de personnes âgées qui ne pouvaient pas quitter leur domicile. Face à la mobilisation des usagers et au risque de mauvaise publicité pour son image de service publique La Poste avait renoncé à sanctionner son salarié. Quelques années plus tard elle fait payer le service de la visite régulière d'un facteur chez les personnes âgées. Intervenants : Laurent Maillard : facteur à Royère-de-Vassivière (23); Jean-Pierre Ollier : retraité à Monteil-au-Vicomte (23), Jocelyne Ollier : retraitée à Monteil-ua-Vicomte (23)  - France 3 Limousin - Pascal Coussy, Laure Linot

Devant la mobilisation et les risques pour son image de service public La Poste avait renoncé à toute sanction contre le facteur.

Désormais l'entreprise publique fait payer 19,90€/mois la visite régulière d'un facteur chez les personnes âgées.
Une postière de Corrèze mise à pied pour avoir voulu rendre service à une usagère
Une agent de la Poste de Tulle a été mise à pied à titre conservatoire après avoir signé le récépissé du colis d'une cliente âgée qui le lui avait demandé pour lui rendre service. Une pétition de soutien à la postière a été mise en ligne sur internet par des usagers mécontents de cette sanction. intervenantes : Sylvie Auconie Factrice depuis 27 ans, Karine Lavaud CGT PTT de Tulle. Equipe : Cécile Bonté-Baratciar, Pierre Gauthier, Sébastien Passelergue.

 

Sur le même sujet

Les + Lus