Tulle : la future cité de l'accordéon s'enrichit de pièces ayant appartenu à Jean Ségurel

Publié le Mis à jour le
Écrit par France Lemaire
L'accordéon de Jean Ségurel
L'accordéon de Jean Ségurel © France Télévisions

Les enfants de Jean Ségurel, le célèbre accordéoniste originaire de Chaumeil, ont fait don d'objets ayant appartenu à leur père. Parmi ceux-là, un accordéon de chez Maugein, preuve du lien indissociable entre l'auteur de Bruyères Corréziennes et le fabricant tulliste.

Il y a l'accordéon, un violon, les disques d'or, des pochettes de disque. Ces objets, jusqu'à présent exposés dans des vitrines à Chaumeil, viennent de quitter la commune natale de Jean Ségurel.

Emotion

Ils ont rejoint les réserves de la future cité de l'accordéon et des patrimoines de Tulle. Un don des enfants de l'accordéonniste. Une séparation également, qui ne s'est pas faite sans une certaine émotion.

"C'était pas simple", reconnaît d'ailleurs Alain Ségurel, le fils de Jean Ségurel. "C'est un peu l'image de l'accordéon à travers Jean Ségurel", ajoute-t-il.

L'ambassadeur de Maugein

Parmi les objets, le célèbre accordéon du musicien sur lequel est gravé son surnom "Baptistou", issu de son véritable prénom "Jean-Baptiste". Un accordéon de chez Maugein.

Un lien indissociable unit à jamais l'accordéonniste et le fabricant. "C'est l'histoire d'une relation, explique Karine Lhomme, la responsable des musées de Tulle, du dialogue entre un fabricant et un musicien".

Maugein va fabriquer une vingtaine d'accordéons pour Jean Ségurel, avec une identité sonore spécifique. 

"Tous les deux vont s'appuyer l'un sur l'autre pour leur renommée et leur succès", ajoute Karine Lhomme. 

La cité de l'accordéon et des patrimoines de Tulle, créée dans l'ancienne Banque de France, devrait ouvrir au début de l'année 2023. 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.