Creuse : une IRM mobile à Aubusson

C'est un soulagement pour les malades d’Aubusson et d'Ussel. Depuis le printemps dernier, ils peuvent désormais se faire faire une IRM (Imagerie à résonnance magnétique) sur place grâce à un nouvel appareil mobile.

Le principe est simple : les machines de l’IRM (Imagerie à résonnance magnétique) se trouvent dans un camion baptisé « IRM mobile du Limousin ». Une fois par semaine ce camion s’amarre à l’hôpital d’Aubusson. Un nouveau bâtiment, avec une porte spéciale et fermée le reste du temps, a été créé pour accueillir l’installation. Un sas (quasiment naturel) mène les patients à l’intérieur de l’IRM mobile. L’illusion est parfaite, les usagers ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans un camion : « ah oui, on ne le dirait pas ! », s’exclame une patiente.

Une fois la passerelle franchie, rien ne diffère d’une IRM fixe : les patients peuvent y pratiquer les mêmes examens qu’ailleurs. Seul petit bémol, l’espace (la taille d’un camion) est un peu restreint.

Mais cette IRM mobile reste une vraie opportunité pour l’hôpital d’Aubusson qui devait auparavant envoyer ses patients vers d’autres établissements et qui, seul, n’aurait pas pu « s’offrir » un tel équipement :

L’idée c’est de pouvoir partager l’IRM avec d’autres centres hospitaliers. Ce qui nous permet de bénéficier d’une IRM ici. On aurait pas forcément pu avoir une IRM fixe ici avec uniquement 5 jours d’utilisation par semaine, ça n’aurait pas été suffisant

Yoann Campocasso, directeur du Centre hospitalier d'Aubusson

Coût de cette IRM mobile du Limousin : 1,4 millions d’euros. Il a été financé par l’Agence de Santé (ARS) et la région Nouvelle-Aquitaine. Il est partagé par l’hôpital d’Aubusson et celui d’Ussel, en Corrèze. Ce dispositif permet de réduire la fracture médicale dans les territoires isolés.

Chaque semaine, il permet à 25 patients creusois de se faire examiner.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société région nouvelle-aquitaine