"C'est déprimant" : cambriolages à répétition, les associations caritatives excédées en Creuse

Un homme d'une vingtaine d'années a été interpellé, ce 12 mars, par les gendarmes. Il est suspecté d'avoir cambriolé le local du Secours catholique d’Aubusson (Creuse), Dans la sous-préfecture de Creuse, le centre de la Croix rouge subit également des vols à répétition, ce qui exaspère les bénévoles.

La Croix rouge d'Aubusson (Creuse) a, de nouveau, été cambriolée début mars, la dixième fois depuis le mois d’août 2023. Des denrées alimentaires comme de la viande et des boîtes de conserve ont été dérobées, ainsi que du parfum et un ordinateur.

Pour les huit bénévoles qui accompagnent 172 bénéficiaires, c'est un énième coup dur. "Ils sont entrés par une fenêtre en soulevant le rideau plastique, qui est cassé, raconte Aline Wouters, la présidente de la Croix rouge en Creuse, excédée. "C'est déprimant parce qu'on n'attend pas ça. Les bénévoles s'engagent pour aider. Et ce n’est pas que leur temps qu'ils engagent, ils mettent du leur… C'est leur cœur."

Un individu interpellé

Toujours dans la ville des tapissiers, le local du Secours catholique a, lui aussi, été victime de plusieurs cambriolages. Un jeune homme a été interpellé par les gendarmes et placé en garde à vue, ce 12 mars, Âgé d’une vingtaine d’années, il est soupçonné d’être à l’origine de cette série de cambriolages.

Lors de son audition, il a reconnu la majorité des quinze faits de vols qui lui sont reprochés, dont deux tentatives de vols aggravés. La procureure de la République de Guéret a sollicité son placement en détention provisoire.

Mais s'agissant d’un majeur protégé, c’est-à-dire avec des facultés mentales altérées, l’homme a été placé sous contrôle judiciaire. Il devra réaliser une expertise psychiatrique avant de comparaître devant le tribunal correctionnel de Guéret, le 13 mai prochain.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité