Casse-tête pour les usagers de la gare de Saint-Sébastien en Creuse

Publié le Mis à jour le

Il n'est déjà pas facile de prendre le train à partir de Saint Sébastien, avec la grève, c'est encore plus compliqué. A la place des 2 allers retours par jour, la SNCF peine à caler un aller retour quotidien, parfois un bus, parfois un train, avec des horaires aléatoires.

Y aura-t-il un bus ou un train pour aller travailler à Limoges, c'est la question que se posent chaque jour Christophe Rodriguez et son épouse. Parfois, il y a l'aller mais pas le retour, le lendemain, il y a le retour, mais pas l'aller. Depuis près d'un mois, le trajet domicile travail est plus stressant que le travail lui même.

Ils disent que l'on a les applis SNCF sur internet. Quand on regarde, les trains et les bus prévus n'existent pas en fait. Du coup, on va à la gare et on quitte le travail plus tôt, ce n'est pas gérable ! (Christophe Rodriguez, usager de la gare de Saint Sébastien)

Depuis quelques jours ce mois de décembre, un bus passe régulièrement à 6h40, mais le TER du retour s'arrête à la Souterraine. Le plan de transport concocté par la SNCF a bien prévu des taxis, mais lorsque Magali Rodriguez a voulu réserver…

On lui a répondu : mais on ne dessert pas l'Espagne ! Ne pas savoir qu'il y a une gare Saint Sébastien en Creuse, en Nouvelle-Aquitaine, cela montre bien que l'on est vraiment très oublié. (Bertrand Giraud, président du Comité de Défense de la Gare de Saint Sébastien)

Une situation à peine plus ubuesque qu'en temps normal. A Saint Sébastien, les liaisons s'effilochent, à l'image des vieux logos d'une gare où même les TER se font rares

Ils s'arrêtent à La Souterraine et ils font demi-tour. De l'autre côté, en région Centre, c'est pareil, la région arrête ses trains à Argenton. (Bertrand Giraud, président du Comité de Défense de la Gare de Saint Sébastien)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité