Creuse : des restrictions d'eau dans deux communes après un dysfonctionnement et des "fuites significatives"

Des restrictions d'eau ont été imposées, ce mercredi 18 novembre, à la commune de Saint-Victor-en-Marche et à deux hameaux de La-Chapelle-Taillefert après un dysfonctionnement technique observé sur le réseau d'eau.

Illustration. La consommation d'eau du robinet est déconseillée, depuis ce mercredi 18 novembre, sur deux communes de la Creuse.
Illustration. La consommation d'eau du robinet est déconseillée, depuis ce mercredi 18 novembre, sur deux communes de la Creuse. © Aurélie Lagain/MaxPPP
Depuis ce mercredi 18 novembre, la consommation d'eau sur la commune de Saint-Victor-en-Marche et sur deux hameaux de La-Chapelle-Taillefert (La Chenaud et Les Combes), dans la Creuse, est déconseillée. La préfecture a pris un arrêté pour restreindre la consommation d'eau à l'usage d'alimentation (boisson, préparation de la nourriture).

La décision a été prise après un avis de l'Agence régionale de santé (ARS). Un dysfonctionnement d'un organe de pompage majeur et "d'une ou plusieurs fuites significatives sur le réseau" ont été observés.

Des prélèvements étaient en cours hier. Ils doivent permettre d'évaluer le niveau de chlore résiduel dans l'eau. Les résultats sont attendus en fin de semaine.
   

De nombreuses consignes à suivre

Face à cette situation amenée à durer au moins plusieurs jours, la préfecture a mis à disposition de l'eau embouteillée à la population. Elle devrait être distribuée par la Communauté d'agglomération du Grand Guéret.

Dans l'attente de la résolution de ce problème, quelques consignes sont à prendre en compte : 

Une fuite d'eau réparée

Après 3 jours de recherche sur les nombreux kilomètres du réseau d'eau potable, les techniciens des services de l'eau ont pu ce vendredi 20 novembre 2020, localiser et réparer la fuite d'eau. Or, c'est en grand partie cette fuite qui a déterminé la préfecture à suspendre la consommation d'eau potable.
 

Il peut y avoir de l'eau qui s'infiltre par la fuite et qui contamine les canalisations. Et le fait que des parties de réseaux soient restées à sec favorise la contamination possible des canalisations. 


Reste maintenant à réparer la panne des commandes des pompes qui alimentent les réservoirs, mais aussi à purger et relancer le réseau une fois les bassins revenus en eau. Des travaux à la charge de l'agglomération du Grand Guéret. En attendant, c'est elle qui fournit aux élus des stocks d'eau potable que les habitants viennent récupérer en mairie comme l'explique Xavier Bidan, maire de Saint-Victor-en-Marche.
 

Il y a des tournées qui sont faites pour alimenter les personnes les plus sensibles et tout le week-end la mairie reste ouverte pour que les gens puissent prendre l'eau dont ils ont besoin. 

La situation pourrait revenir à la normale d'ici le début de semaine prochaine.
La situation pourrait revenir à la normale d'ici le début de semaine prochaine. © Yves Robin


Des analyses sont en cours à l'agglomération et à l'ARS. En fonction des résultats, la préfecture pourrait par arrêté, lever partiellement la coupure ce week-end pour une partie du bourg, en attendant un retour à la normale dans les prochains jours.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement consommation