Guéret : la maire et sa majorité refusent de siéger à la communauté d'agglomération

Publié le
Écrit par Cécile Gauthier
Conseil municipal, Guéret
Conseil municipal, Guéret © Louis Claveau, France Télévision

Le 20 décembre 2021, Marie-Françoise Fournier maire (SE) de la Ville de Guéret a réaffirmé la position de sa majorité : plus question de siéger à Grand Guéret.

Le 20 décembre 2020, à l'occasion d'un conseil municipal, Marie-Françoise Fournier, la maire (SE) de Guéret a réaffirmé sa décision et celle de sa majorité de ne plus siéger à la communauté d'agglomération de Grand Guéret. À l'origine de cette tension entre les deux exécutifs locaux : la gouvernance et la hausse de la taxe foncière que contestent les élus de la majorité de Guéret.

Ce n'est pas une surprise mais la solennité du propos ferme le banc à toute discussion pour sortir de l'impasse entre les deux exécutifs locaux.

"L'intercommunalité continue à fonctionner, y compris pour la ville de Guéret, mais c'est toujours mieux si les élus siègent. La politique de la chaise vide ce n'est jamais quelque chose de positif," réagit Eric Correia, président (DVG) de Grand Guéret et conseiller municipal d'opposition à la Ville de Guéret.

Cette situation de blocage laisse en tout cas pantois Michel Vergnier l'ancien maire (PS) de Guéret qui, bien qu'aujourd'hui minoritaire au sein du conseil municipal, reste une voix qui porte : "On peut très bien siéger et voter contre les décisions, mais au moins on indique quelle est la position de la ville. Là il n'y aura plus de position de la ville."

La majorité, elle, reste ferme sur ses positions.
La gouvernance et la hausse de la taxe foncière de Grand Guéret, elle les rejette en bloc. Alors, autant travailler pour soi explique Marie-Françoise Fournier : "J'ai pas de temps à perdre avec ça. On a beaucoup beaucoup de travail et on verra comment les choses évoluent."

À défaut de siéger aux assemblées, la Ville de Guéret est forcée légalement de rester dans l'agglomération. Une situation qui risque de durer. À moins qu'un médiateur ne soit en mesure de trouver une solution. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.