• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L’inquiétant ras-le-bol des maires de Creuse

"Le maire, c’est la personne qui est à portée de baffe." Michel Vergnier, maire de Guéret. / © France 3 Limousin
"Le maire, c’est la personne qui est à portée de baffe." Michel Vergnier, maire de Guéret. / © France 3 Limousin

A un an des élections municipales et plein contexte des gilets jaune, le maire est souvent en première ligne. Une étude du Cevipof de novembre 2018 révèle que la moitié des maires de France envisagent de ne pas briguer un nouveau mandat aux prochaines élections en 2020. Reportage en Creuse...

Par François Clapeau

Nous avons rencontré Alain Favière, l’ancien maire d’Anzême. Il a démissionné à la suite d’un Burn Out.
Aujourd’hui, il se confie : "On écoute des beaux discours qui disent que les communes sont importantes, et on voit d’un autre côté des textes qui sortent pour alourdir les choses".

Michel Vergnier, maire de Guéret et porte-parole de l'Association des maires de France, reconnaît la difficulté de l’exercice : "Si on n’aime pas les gens, on ne peut pas être maire. Le maire, c’est la personne qui est à portée de baffe."

Reportage de Vickaine Csomporow et Romain Burot.



 

Sur le même sujet

Manifestation du premier à Poitiers

Les + Lus