L’hôpital de Guéret rappelé à l’ordre après la diffusion en interne d’une liste de personnels non vaccinés

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Clapeau
L’hôpital de Guéret se concentre sur son attractivité.
L’hôpital de Guéret se concentre sur son attractivité. © André Abalo

Les faits remontent au mois de septembre : une liste de personnels non vaccinés, envoyée par mail aux chefs de service, atterrit entre les mains d’une responsable de la CGT qui saisit le tribunal administratif. Cette affaire intervient alors que l’hôpital est confronté à d’importantes difficultés de recrutement.

L’obligation vaccinale des soignants est entrée en vigueur le 15 septembre dernier. L’ancienne direction de l’hôpital de Guéret dresse alors une liste des personnels non vaccinés, et l'envoie par mail aux responsables de services. Problème : la liste est diffusée trop largement et atterrit entre les mains de la CGT. 

Le syndicat a décidé de saisir le tribunal administratif. La justice a rendu sa décision ce mercredi 1er décembre : elle demande à l’hôpital de cesser la diffusion de la liste. C’était déjà le cas, puisqu'il ne s’agissait que d’un seul mail.

Loi Covid

Pour Emmanuelle Tschirhart, secrétaire de la CGT, l’affaire était suffisamment importante pour aller devant le tribunal administratif : "Il y avait des codes couleurs, en jaune ceux qui avaient eu le Covid, en rouge ceux qui refusaient la vaccination".

L’avocat du syndicat, Me Mathieu Plas, voit dans cette affaire une erreur dans un contexte anxiogène : "Avec la loi Covid du mois d’août, les directeurs des ressources humaines peuvent collecter des informations sur les vaccinés et non vaccinés. Mais ça ne veut pas dire qu’à la blanchisserie, à la cantine ou à l'Amicale des anciens, ils sont autorisés à avoir cette information".

Besoin de recrutement

La direction de l’hôpital a changé, mais le nouveau directeur des ressources humaines reconnaît une erreur, qui ne s'est pas reproduite : "Ce mail n’aurait pas dû être envoyé. On n’est pas habitués à gérer ces données. Pour avoir l’information dans sa globalité, il fallait travailler avec les responsables de chaque services, qui sont soumis à la confidentialité."

Surtout, il espère que l’action judiciaire du syndicat ne portera pas préjudice à l’hôpital dans une période de recrutement tendue. En effet, il manque actuellement à Guéret 40 infirmières et 46 aides soignantes, alors qu'une 5ème vague de Covid s'ajoute aux épidémies de l’hiver. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.