Législatives 2022 : le débat entre les candidats de la circonscription de la Creuse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo

France 3 Limousin se mobilise et organise des débats dans toutes les circonscriptions. Environnement, santé, retraites, transports… Découvrez les principales propositions des candidats qui se présentent dans la circonscription unique de la Creuse

La Creuse ne compte qu'une seule circonscription législative, qui englobe, de fait, l'ensemble du département. Un département qui compte 116 617 habitants (2019), et en avril 2022, ce sont 90 946 personnes qui étaient inscrites sur les listes électorales.

Pour discuter des enjeux de ces élections législatives, voici les invités du débat présenté par Annaïck Demars :

  • Jean-Baptiste Moreau, député sortant de la Creuse, élu LREM en 2017 et à nouveau candidat pour Renaissance, nouveau nom du parti présidentiel.
  • Sylvie Bilde, candidate investie par le Rassemblement national
  • Catherine Couturier, issue de la France Insoumise, candidate de la NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale)
  • Jean Auclair, candidat sans étiquette. Ancien député de la Creuse de 1993 à 2012 sous l’étiquette RPR puis UMP.

Voir ou revoir le débat :


Les autres candidats ayant l'intention de valider leur candidature :  

Grégory Giroix (Reconquête)
Catherine Dumon (Lutte Ouvrière)
David Provost (Parti animaliste)
Elisabeth Durengue (Les Patriotes, Debout la France, Génération Frexit)
Catherine Defemme (DVD)

Les thèmes abordés

  • Le climat : il nous reste 3 ans pour agir et réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter les effets du changement climatique, que feraient les candidats s'ils étaient élus ?
  • L’agriculture : les agriculteurs sont les premiers touchés par les conséquences du réchauffement climatique. Ils souffrent également d’un manque de revenus, quelles actions peuvent être menées par un député ?

Dans la circonscription de Creuse, les agriculteurs représentent 8,4 % de la population. L'un des 10 taux les plus élevés des circonscriptions françaises. (Moyenne nationale : 1,4 %)

  • La désertification médicale : comment lutter contre le manque de médecins, de professionnels de santé ?

Seulement 51,5 % des habitants ont accès à un médecin généraliste dans la commune dans laquelle ils résident, c'est le taux le plus faible de tout le Limousin. Il en va de même pour l'accès à une pharmacie ou un dentiste.

  • L’attractivité du département : la crise Covid et le confinement ont provoqué une embellie sur le marché immobilier : comment pérenniser cet intérêt ? Comment faire rester ces habitants en Creuse ?

Selon l'INSEE, en 2018, 3 % de la population n'habitait pas dans la circonscription un an auparavant, un chiffre qui devrait augmenter avec les nouvelles installations, nombreuses ces derniers mois. Mais l'attractivité de la campagne a ses revers : près de 81 % des actifs se rendent au travail en voiture, camion ou fourgonnette.

L'accès aux services publics est un enjeu majeur. Plus de 80 % de la population a accès à une école élémentaire sur sa commune de résidence, mais seulement 24,3 % ont accès à un lycée près de chez eux.

Le niveau de vie est également un critère à prendre en compte. Le taux de pauvreté, dans cette circonscription, s'élève à 18,1 %. Un taux supérieur à toutes les autres circonscriptions du Limousin.