VIDEO. "Je les ai vus naître, grandir. Mais, je reviendrai les voir !" Désormais loup solitaire, Abel Guittard quitte ses fonctions

Après 17 ans comme directeur du Parc aux loups de Guéret en Creuse, Abel Guittard se sépare de la meute. En janvier 2023, il se destine à de nouvelles missions.

Connu comme le loup blanc en Creuse, Abel Guittard quitte ses fonctions de directeur du parc animalier des Monts de Guéret. À la tête depuis 17 ans de ce lieu devenu emblématique, le passionné décide d’en partir. Une surprise pour celui qui parle encore de ce parc comme de son « bébé ».

"Ce qui sera le plus dur, c'est de ne pas voir mes animaux. C’est viscéral " me confie-t-il par téléphone, ému aux larmes.

C’est la famille, c’est ma vie. Je les ai vus naître, grandir. Mais, je reviendrai les voir.

Abel Guittard, directeur du Parc aux Loups des Monts de Guéret.

Aujourd’hui, Abel Guittard dit ne plus avoir le temps pour s’occuper de "ses loups" comme avant. Tous polyvalents, il y a quelques années, il accueillait le public, nourrissait les loups, gardait un œil bien ouvert quand une naissance se préparait… Huit salariés au lieu de cinq à son arrivée, en 2022, pas un jour ne se passe sans qu’il fasse le tour de ses animaux, mais il n’a plus le temps pour le reste.

  Un parc devenu emblématique  

 

À l’origine, un homme du nom de Germain Fourneron hébergeait des loups chez lui près d’Aubusson. Peu réglementaire, des élus creusois décident d’utiliser son savoir-faire pour en faire un lieu extraordinaire, à visée pédagogique. 

Le parc aux loups ouvre en 2001.

En 2006, Abel Guittard prend la tête du site. Avec toute son équipe, il réussit sa mission. Faire de ce parc, un lieu incontournable du département de la Creuse. « Nous l’avons agrandi, nous avons amélioré les conditions d’accueil du public, nous en avons fait un joyau touristique » s’exclame son directeur. Quand il est arrivé, le site animalier recevait 20 000 personnes par an. Aujourd’hui, la fréquentation a largement doublé avec en moyenne 45 000 touristes annuellement.

Avec 3 hectares supplémentaires, le site en compte désormais 13. Les meutes de loups ont été agrandies, aujourd’hui, on peut y observer des loups gris européens, des loups blancs arctiques et des loups du Mackensie. De nouveaux pensionnaires y séjournent aussi, comme des cerfs, des renards ou encore des sangliers. Des chemins accessibles aux personnes à mobilité réduite ont été ajoutés, une scénographie retravaillée avec plus de pédagogie et de panneaux explicatifs. En pleine forêt de Chabrières, en 17 ans, le lieu s’est transformé dans le but de dédiaboliser le loup et de faire un parc animalier respectable et respectueux des animaux.

Grande distribution, Parc aux Loups et puis ?

 

Au départ dans la grande distribution, Abel Guittard ne s’imaginait pas devenir directeur d’un tel lieu. Si ce fils d’éleveurs de vaches laitières a toujours grandi avec des animaux, il ne s’imaginait pas côtoyer d’aussi près et au quotidien ce mammifère.

 Ils m’apportent du bonheur, et chaque jour un enseignement. Leur attitude, leur façon de vous regarder, de vous dominer, de vous soumettre, ils me fascinent. 

Abel Guittard, directeur du Parc aux Loups de Guéret.

Si son attachement pour les loups reste intact, sa curiosité le dépasse. "J’ai envie de continuer de découvrir" livre-t-il. Sa prochaine mission ? Il ne veut pas encore la dévoiler, mais il se pourrait qu’elle soit encore liée à des animaux.

 Abel Guittard partira le 6 janvier 2023 avec des souvenirs plein la tête. Le dernier en date, sa prise de parole devant ses collaborateurs… "Sans explication, les loups se sont mis à hurler".