Manifestation contre la fermeture des petites gares à Saint-Sébastien en Creuse

Environ 150 manifestants venus de toute la région se sont rassemblés devant la gare du bourg avant d'envahir les voies de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse durant quelques minutes.

Depuis des années, les manifestations se sont succédées dans la petite gare de Saint-Sébastien pour réclamer des horaires plus favorables et des arrêts plus fréquents.

Mais aujourd'hui, c'est la simple survie de la gare qui se joue.
Ce dimanche 10 avril la protestation a dépassé largement le seul cas de la gare de Saint-Sébastien. Les manifestants sont venus de Creuse, de Haute-Vienne, de Corrèze et de l'Indre.

Dans tous ces départements, la SNCF a annoncé qu'elle allait purement et simplement fermer des gares définitivement. Ce devrait être le cas à Saint-Sébastien mais aussi bientôt à Aubusson, Alassac, Le Dorat et Saint-Sulpice Laurière.

Le maire d'Aubusson, Michel Moine participait donc à la manifestation ainsi que plusieurs élus de l'Indre.

Pendant plusieurs minutes, les manifestants ont envahi les voies de la ligne POLT, provoquant l'arrêt de deux trains intercités.

Après les protestations d'Alain Rousset à l'annonce de la fermeture des gares, la SNCF a décidé de respecter un moratoire. Plusieurs gares condamnées, comme celles de Saint-Sébastien et de Saint-Sulpice-Laurière, resteront finalement ouvertes une demi-journée par semaine, le jeudi après-midi, à partir du 14 avril.

VIDEO : 

Manifestation contre la fermeture des gares à Saint-Sébastien (23). Reportage : France Lemaire, Matthieu Dègremont, Marion Harranger. Intervenants : Magali Rodriguez : cliente quotidienne de la SNCF, Michel Moine : maire d'Aubusson, Geneviève Barat : vice-présidente région ALPC chargée de la ruralité, Bertrand Giraud : président du comité de défense de la gare de Saint-Sébastien