Mines d’or en Creuse : où en est le projet de la Cominor ?

Les opposants au projet de mines d'or en Creuse devraient rester mobilisés (photo d'archives). / © Maud Rieu
Les opposants au projet de mines d'or en Creuse devraient rester mobilisés (photo d'archives). / © Maud Rieu

La société était autorisée à démarrer sa campagne de sondages profonds jusqu’au 31 mars 2016. Une date révolue sans le moindre carottage. Faut-il penser que le projet est abandonné ? Les opposants restent mobilisés.

Par Alexandra Filliot

Si la Cominor n’a pas attaqué avant le 31 mars sa campagne de sondages profonds (une prolongation de trois mois de l’autorisation avait été accordée par la Préfecture de la Creuse le 31 décembre 2015), cela ne signifie pas pour autant que le projet est abandonné. Les membres de l’association Stop mines 23 ne crient donc pas victoire.

Car le Permis d’Exploitation Exclusif court jusqu’en novembre 2016. Selon Marc Edeline, de l’association Stop Mines 23, « les procédures pour pouvoir essayer d’installer une mine sur un territoire sont faites, tout ça leur permet encore de faire pas mal de choses (…) reprolonger de trois ans par exemple, c’est tout à fait jouable aujourd’hui. » Légalement la société a encore jusqu’au 17 juillet 2016 pour entamer une telle démarche auprès de la préfecture.

Pour l’heure, aucune information ne permet d’en savoir plus sur la suite du projet creusois. Reste une déclaration du PDG de la société minière Cominor - La Mancha : Sébastien de Montessus a déclaré le 8 mars 2016, dans le magazine économique Challenges « On va trancher définitivement la question d’ici deux mois ».

Pour Stop mines 23, la mobilisation continue donc avec de nouvelles tables rondes et conférences au programme jusqu’au 17 juillet.

Mines d'or en Creuse : le point sur le projet
Le 31 mars 2016 était la date butoir fixée par le Préfet à la Cominor pour attaquer sa campagne de sondages. Une échéance révolue sans que le moindre carottage n'ait été réalisé. Mais cela ne veut pas dire que la Cominor renonce à son projet creusois. Les opposants restent mobilisés. - France 3 Limousin - Reportage de Marielle Camp et Maud Rieu. Montage : Bastien Boulesteix

 

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus