Déconfinement. La lente reprise des commerces après deux mois d'interruption

Reprise timide du commerce / © Freddy Vetault, France télévisions
Reprise timide du commerce / © Freddy Vetault, France télévisions

Après deux mois d'arrêt, les commerces ont redémarré leur activité le 11 mai. Une reprise timide et qui a nécessité une réorganisation des boutiques. Pour aider ce secteur de l'économie très durement touché, les mairies mettent en place différentes mesures d'aide d'urgence.

Par Sophie Goux

Les Niortais peuvent bénéficier d'une heure de stationnement gratuite pour aller en ville faire les boutiques. 30.000 tickets, valables jusqu'au 31 décembre, vont ainsi être distribués par la municipalité de Niort, histoire d'inciter les habitants à renouer avec leurs commerçants. Un geste symbolique acccompagné cependant de mesures plus concrètes pour les finances des commerçants.

Un ensemble de mesures d'urgence

La ville renonce à trois mois de loyers pour les boutiques dont elle est propriétaire et annonce une exonération des taxes sur les terrasses des restaurants quand ceux-ci pourront rouvrir. Des aides d'urgences et d'autres sur le plus long terme comme l'explique le maire, Jérôme Baloge : "C'est un ensemble de mesures qui a pour but de répondre à une situation d'urgence mais qui a aussi pour but d'accompagner la reprise et même de donner de la perspective pour demain, pour nos coeurs de ville et ceux qui les animent, les commerçants et les habitants.
Et beaucoup de commerçants attendent aussi la réouverture des restaurants qui devraient attirer plus de monde en centre ville. C'est ce qu'explique Magali Trouvé, la co-présidente de l'association des commerçants de Niort : "On a tous beaucoup souffert, on a besoin de redémarrer. Maintenant, on attend la réouverure des terrasses des bars et des restaurants."

À Poitiers les commerçants attendent des mesures

Pour l'instant, à Poitiers seuls les parkings sont gratuits jusqu'au 1er juin. Les commerçants attendent des décisions de la mairie. Ils ont établi un certain nombre de demandes concrètes comme la gratuité des parkings et des transports en commun jusqu'en décembre, la prise en charge de la taxe foncière et la mise en place d'un fonds d'urgence. La mairie n'a pas encore répondu. Pour Benoît Delsuc, le président de l'association des commerçants de Poitiers, ces mesures sont indispensables. "C'est primordial, il y va de la survie des entreprises du centre de Poitiers". Selon l'association des commerçants de Poitiers, 60% des commerces sont dans une situation inquiétante. La mairie, de son côté, étudie les propositions des commerçants.
► Reportage d'Anne-Marie Baillragé, Freddy Vetault et Alain Bortot.
La lente reprise des commerces après deux mois d'interruption
Anne-Marie Baillargé, Freddy Vetault et Alain Bortot.

Sur le même sujet

Les + Lus