Dépakine : un scandale sanitaire qui touche plus de 14 000 femmes

Publié le Mis à jour le
durée de la vidéo: 01 min 36
Depakine : un scandale sanitaire ©franceinfo

La Dépakine est au coeur d'un nouveau scandale sanitaire. L'État annonce ce mercredi 24 août que 14 000 femmes enceintes ont pris cet antiépileptique de 2007 à 2014. Ses graves conséquences sur le foetus étaient pourtant connues.

Une étude réalisée par les autorités sanitaires, présentée mercredi 24 août, révèle que 14 322 femmes enceintes ont été "exposées" au valproate de sodium, la substance active de l'antiépileptique Dépakine, entre 2007 et 2014. Les graves risques pour la santé du fœtus liés à la prise de ce médicament sont pourtant connus depuis 2006.

Aujourd'hui, l'Apesac, l'association d'Aide aux Parents d'Enfants souffrant du Syndrome de l'Anti-Convulsivant, reçoit des centaines d'appels de parents parfois abasourdis, souvent écoeurés devant le silence qui a entouré les risques de la prise de médicament à base de valproate de sodium.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé qu'un dispositif d'indemnisation des victimes serait voté d'ici à la fin de l'année.