Départementales en Limousin : tout le monde se félicite

Publié le Mis à jour le

Tout le monde est content, et tout le monde a des raisons de l'être : la droite est en mesure de faire basculer la Corrèze, le Front National s'implante en zone rurale, et la gauche garde la tête hors de l'eau.

Le département le plus observé est sans doute la Corrèze 

Si le binôme du maire de Tulle Bernard Combes réalise un beau score sur son canton (il ne rate l'élection au premier tour que de quelques voix), la droite est en tête dans les 18 autres cantons avec 4 élus au premier tour à Argentat, Egletons, Malemort et Ussel. 

Pascal Coste, candidat en ballottage dans le Midi Corrézien, et président pressenti si l'opposition l'emporte, se dit très confiant :


En Haute-Vienne, la situation est aussi tendue pour la majorité sortante

La gauche arrive en tête dans 14 cantons, la droite dans 7 cantons. 
Le Front national sera présent au second tour dans 7 cantons : Bellac, Saint Junien, Saint Léonard de Noblat, Condat sur Vienne, Saint Yrieix la Perche, Limoges 4, et Couzeix. 
Ce sera partout dans des duels face au PS sauf à Couzeix, où le FN est en 3ème position derrière l'UDI et le PS.
Le parti de Marine Le Pen réalise une forte percée en zone rurale.  
A Ambazac, 4 binômes sont en mesure de se maintenir, à moins d'un accord à gauche. 

Jean-Claude Leblois, chef de file du Parti Socialiste dans cette campagne, parle de résultats encourageants :

Le maire UMP de Limoges Emile-Roger Lombertie conclut la soirée haut-viennoise sur twitter :


En Creuse, la droite fait mieux que se défendre

L'opposition départementale arrive en tête dans 7 cantons ; 3 d'entre eux sont remportés au premier tour : Dun le Palestel, Evaux les Bains et Gouzon.
Le parti socialiste arrive en tête dans 8 cantons et demeure optimiste, à l'image du président Jean-Jacques Lozach, arrivé premier dans son canton de Bourganeuf :