Haies arrachées : deux agriculteurs des Deux-Sèvres condamnés à payer 23 204 euros font appel de la décision

Ils ont arraché près d'un kilomètre de haies dans le bocage sur un site inscrit dans la commune des Châteliers (Deux-Sèvres). Un phénomène récurrent en Gâtine, qui menace la biodiversité.

Près d'un kilomètre de haies linéaires, sur une surface de 12 hectares, a été arraché par deux éleveurs à Chantecorps, dans la commune des Châteliers (Deux-Sèvres). La mairie a déposé plainte en 2019 pour destruction de haies bocagères et d'un chemin communal. Toujours en première instance, le tribunal judiciaire de Niort a condamné, début mars, les deux éleveurs à payer 23 204 euros de compensation. Les deux éleveurs ont fait appel de la condamnation infligée par le tribunal correctionnel de Niort. 

Les bocages gâtinais, un patrimoine historique

Les haies arrachées se trouvaient sur un site protégé depuis 1946. En Gâtine, les premières haies datent d'environ 500 ans. "Si on commence à laisser partir ce qui fait l'originalité du territoire, à savoir les bocages, d'autant plus sur un site inscrit au patrimoine, c'est très néfaste et inquiétant pour l'avenir", commente Nicolas Gamache, le maire de la commune. "Heureusement que la plupart des agriculteurs préservent notre paysage de gâtine", se réjouit-il. 

Un danger pour la biodiversité

Les haies abritent plusieurs espèces animales et végétales. Quelques kilomètres plus loin, Alexandre Boissinot est le conservateur de la réserve naturelle du bocage des Antonins, où cohabitent plus de 1.000 espèces. Pour lui, les arrachages fréquents dans la région présentent un vrai danger pour la biodiversité. "Lorsque des haies sont arrachées, c'est tout un habitat qui disparaît, donc des espèces, comme les reptiliens, sont menacées d'extinction", s'inquiète-t-il. Le phénomène est récurrent. Chaque année, des bocages sont détruits au profit de cultures céréalières. "A l'échelle nationale, il y a plus d'arrachages que de plantations. Le processus d'érosion est toujours présent malgré les plantations. On est toujours dans un paysage qui se dégrade" déplore-t-il. Un projet de parc naturel sur toute la Gâtine est en cours. Pour ce faire, la préservation des haies bocagères est un des plus grands défis.

Reportage de Cem Taylan, Stéphane Bourin :

durée de la vidéo : 00h01mn43s
Ils ont arraché près d'un kilomètre de haies dans le bocage sur un site inscrit dans la commune des Châteliers (Deux-Sèvres). Un phénomène récurrent en Gâtine, qui menace la biodiversité.. reportage de Cem Taylan et Stéphane Bourin. ©France télévisions
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité