• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Deux-Sèvres : Emmaüs a créé une entreprise d'insertion pour lutter contre la précarité

© ftv
© ftv

Dans le nord Deux-Sèvres, certains se battent au quotidien pour réduire la fracture sociale sur ce territoire. C'est le cas d'Emmaüs qui crée au Pin une entreprise d'insertion. Elle emploie des dizaines de personnes grâce à l'économie circulaire.

Par Valérie Prétot

Les Ateliers du bocage ont été créés il y a 27 ans par Emmaüs dans le nord des Deux-Sèvres. Sa vocation est de réinsérer les exclus par le biais de l'emploi.

En 2019, 154 personnes sont employées dans les ateliers spécialisés dans le recyclage de cartouches d'imprimantes ou de smartphones.
 
Chaque fois que 100 000 cartouches sont recyclées, un emploi est financé pour l'année.
Les mobiles sont revendus dans des magasins spécialisés.

Les Ateliers du bocage ont pu conserver en contrat à durée indéterminé d'anciens employés en insertion.
Ils représentent aujourd'hui 40% du personnel permanent.

Regardez ce reportage de Dominique Laveau, Marion Ptak, Manuel Naudin et Philippe Ritaine.
Intervenants : Antoine Drouet, Directeur des Ateliers du Bocage; Thiphaine Gremmel, Responsable communication des Ateliers du Bocage.
Deux-Sèvres : Emmaüs crée une entreprise d'insertion

Un deuxième volet sera diffusé ce mercredi.
 

Enquêtes de régions en Nouvelle-Aquitaine mercredi à 23h35


Ces reportages seront diffusés dans le cadre du magasine Enquêtes de régions, intitulé cette semaine "Précarité : peut-on vraiment en sortir?" programmé ce mercredi à 23H35 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Si le mouvement des «gilets jaunes» a pu mettre en exergue une certaine forme de précarité, que dire alors du quotidien de retraités, d’étudiants, d’employé(e)s à temps partiel ?
L’émission, dont les plateaux ont été tournés à la Banque Alimentaire de Bordeaux, met en exergue des situations personnelles semblant bien constituer une minorité silencieuse sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine.
« Etudiant, je ne mange pas à ma faim » : rencontre avec des jeunes étudiants bordelais qui donnent une priorité absolue à leurs études… Issus de familles modestes, leur budget nourriture ou habillement est proche du néant.

«Territoire zéro chômeur» : l’initiative est née dans le nord des Deux-Sèvres. Des entreprises perçoivent directement l’aide que l’Etat verse à une personne sans emploi… En échange, elles lui donnent un travail (en valorisant son salaire si l’activité rapporte). L’expérience est un succès.

«Retraité, je dois encore travailler» : A Limoges, certains retraités doivent continuer à exercer une activité professionnelle pour pouvoir vivre décemment.

Plusieurs invités seront aux côtés de Vincent Dubroca : Jean-Pierre Lopy, directeur Auchan Bouliac, Pierrette Castagné, communication Banque Alimentaire, Pierre Pouget, président du réseau des Banques Alimentaires de Nouvelle-Aquitaine, Laure Jaud, conseillère en économie sociale et familiale, Jean Petaux, politologue.

 A voir et à revoir sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et na.france3.fr

Sur le même sujet

Didier Bily, champion de France de 50 m handisport

Les + Lus