Deux-Sèvres : un exemple de réussite de l'économie sociale et solidaire avec La Compagnie Industrielle Niortaise

La Compagnie Industrielle Niortaise va recruter 7 salariés d'ici la fin de fin de l'année et ouvrir 2 nouveaux sites à Niort et la Roche-sur-Yon. / © Francis Tabuteau/ France Télévisions
La Compagnie Industrielle Niortaise va recruter 7 salariés d'ici la fin de fin de l'année et ouvrir 2 nouveaux sites à Niort et la Roche-sur-Yon. / © Francis Tabuteau/ France Télévisions

Pendant trois jours, Niort accueille la 5ème édition du Forum National de l'Economie Sociale et Solidaire. L'agglomération niortaise est en pointe dans ce domaine, notamment avec le secteur des mutuelles mais pas seulement. 

Par Christine Hinckel

A Niort, l'économie social et solidaire n'est pas marginale dans le paysage économique de la ville. Elle y emploie de nombreux salariés, bien plus qu'ailleurs en France.

Aujourd'hui, l'emploi salarié dans l'économie sociale et solidaire, c'est 22% sur l'agglomération niortaise, ce qui représente environ 12 000 emplois.
Eric Persais, vice-président de la Communauté d'Agglomération du Niortais

La ville accueille pendant trois jours la cinquième édition du Forum de l'Economie Sociale et solidaire qui regroupe de nombreux acteurs du secteur. Historiquement, les mutuelles d'assurance ont fortement contribué à implanter ce modèle économique mais aujourd'hui d'autres entreprises ont emboîté le pas, y compris dans l'industrie. C'est le cas avec La Compagnie Industrielle Niortaise qui est spécialisée dans la transformation des poids-lourds pour les adapter aux demandes des utilisateurs.


Un modèle économique performant

L'usine fonctionne avec un statut de société coopérative et participative, 32 salariés sur les 47 sont associés au capital de l'entreprise auquel ils reversent 5% de leur salaire. En retour, ils perçoivent des dividendes.
Les salariés de la Compagnie Industrielle Niortaise sont associés au capital de l'entreprise. / © Francis Tabuteau/ France Télévisions
Les salariés de la Compagnie Industrielle Niortaise sont associés au capital de l'entreprise. / © Francis Tabuteau/ France Télévisions

Cet investissement est intéressant pour tous au niveau financier car l'entreprise va bien mais aussi parce qu'il génère un intérêt au travail sans équivalent dans une entreprise traditionnelle.

On est tous concernés par l'entreprise, on a tous un rôle à jouer. On n'est pas juste des salariés comme dans n'importe quelle entreprise.
Nicolas Pelloquin, responsable d'atelier à la Compagnie Industrielle Niortaise


Pour le gérant, cet investissement au quotidien des salariés a permis à la compagnie de se développer et d'envisager, grâce à ses bons résultats, de s'agrandir.

On réinvestit dans l'entreprise. On partage avec les associés, c'est qui nous fait avancer et fait qu'il y a une vraie âme. Ça fonctionne à merveille et c'est ce qui permet à l'entreprise d'avancer, de s'agrandir et de créer de l'emploi.
Christophe Morisseau, gérant de la Compagnie Industrielle Niortaise

La Compagnie Industrielle Niortaise envisage de recruter prochainement sept salariés et ouvrira deux nouveaux sites qui seront implantés à Niort et à La Roche-sur-Yon.

 
La Compagnie Industrielle Niortaise, fleuron de l'économie sociale et solidaire
Pendant 3 jours Niort accueille le Forum National de l'Economie Sociale et Solidaire. La ville est à la pointe dans ce domaine avec les mutuelles mais pas seulement. Exemple avec un carrossier industriel. reportage d'Alain Darrigrand, Francis Tabuteau et Alain Bortot Intervenants : Christophe Morisseau, gérant de la Compagnie Industrielle Niortaise, Nicolas Pelloquin, responsable d'atelier, Elie Bosboeuf, chaudronnier et Eric Persais, vice-président de la Communauté d'Agglomération du Niortais








 

Sur le même sujet

Les + Lus