Deux-Sèvres : en grève contre la fermeture de quatre centres des impôts dans le département

Le personnel des centres des impôts devant la trésorerie de Melle appelée à être fermée. / © Sophie Goux/ France Télévisions
Le personnel des centres des impôts devant la trésorerie de Melle appelée à être fermée. / © Sophie Goux/ France Télévisions

Les agents des Finances Publiques sont appelés ce lundi à faire grève par leurs syndicats. Ils s'opposent au projet de restructuration qui va entraîner de nombreuses fermetures de centres des impôts. C'est le cas dans les Deux-Sèvres.

Par C.H

Aujourd'hui, les Deux-Sèvres comptent dix centres des impôts accueillant les particuliers et les entreprises et répartis sur tout le département. A l'horizon 2022, quatre d'entre eux devraient être fermés. Il s'agit de ceux de Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et peut-être Coulonges-sur-l'Autize.
Les six qui resteront en activité se verront attribués des spécialisations. Dans les Deux-Sèvres par exemple, les entreprises ne pourront s'adresser qu'au seul centre de Parthenay.


La désertification rurale accentuée

Une intersyndicale regroupant la CGT, la CFDT, Force Ouvrière, Solidaires et la CFTC appellent les agents des Finances Publiques à une journée de mobilisation pour s'opposer à cette réforme. Des rassemblements ont lieu à Melle ce matin et à Coulonges-sur-l'Autize cet après-midi.
© France Télévisions
© France Télévisions

Les syndicats dénoncent les mobilités obligatoires pour les salariés dont les centres vont fermer et l'accentuation de la désertification rurale avec la disparition de nouveaux services publics. Ils estiment que les Maisons France Services, en projet, ne pourront pas entièrement compenser ces fermetures car les agents des Finances ne seront pas présents sur place pour accueillir le public et l'aider dans ses démarches.
Cette réforme prévue pour 2022 vise à répondre à la dématérialisation de l'administration mais elle va pénaliser une partie de la population, notamment les plus âgés, constatent syndicats et salariés des Finances Publiques.

Sur le même sujet

Les + Lus