• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Reffannes dans les Deux-Sèvres : un kangourou parcourt la Gâtine en toute liberté

Le walabi a été aperçu à plusieurs reprises ce matin dans la commune de Reffannes. / © Delphine Pineau/Maxppp
Le walabi a été aperçu à plusieurs reprises ce matin dans la commune de Reffannes. / © Delphine Pineau/Maxppp

Depuis ce matin, un kangourou ou plutôt très certainement un walabi en liberté sème l'émoi dans la commune de Reffannes près de Parthenay dans les Deux-Sèvres. Des recherches ont été effectuées en vain toute la journée pour le retrouver.

Par C.H

"Attention danger. Kangourou en liberté". Les habitants se sont certainement demandé s'ils ne rêvaient pas ce matin en lisant les affiches apposées dans les rues de Reffannes. Mais non, tout est vrai. Michel Roy, le maire de la commune explique qu'il a fait poser ses affiches pour recommander la prudence aux automobilistes et prévenir les accidents.

"Il ne faudrait pas qu'il coupe devant une voiture en traversant la rue et qu'il cause un accident trop grave" explique-t-il.

Le risque existe car le kangourou a été aperçu à plusieurs reprises dans la commune depuis ce matin.

"Il a été vu ce matin dans le parc du foyer de vie "le Berceau", ensuite il est rentré dans le jardin de quelqu'un puis les pompiers et les gendarmes l'ont vu" ajoute le maire.

Les gendarmes se sont déplacés sur place et les sapeurs-pompiers ont cherché le kangourou pendant toute la journée mais les recherches sont restées vaines. L'animal court toujours ou a pu se cacher dans la végétation très dense en ce moment.

"On ne sait même plus s'il est sur Reffannes car il a aussi été aperçu en limite de la commune et il a pu aller sur les communes voisines" s'interroge

Le premier magistrat de la petite commune des Deux-Sèvres a alerté les maires alentour pour les avertir.
Kangourou ou walabi ? Selon les témoignages, le marsupial est de petite taille, de 80 cm à un mètre de hauteur ce qui peut faire penser qu'il s'agit plutôt d'un walabi.
D'où vient-il ? La question reste sans réponse. Michel Roy a même téléphoné au propriétaire d'un élevage situé à Fomperron, à quelques kilomètres de Reffannes mais aucun de ses animaux ne semble manquer à l'appel. Reste l'hypothèse d'un particulier à qui le walabi aurait échappé. 
 

Sur le même sujet

Un hippopotame pygmée en Dordogne

Les + Lus