Cet article date de plus de 6 ans

5.000 d'amende avec sursis requis contre Jacques Auzou, le maire de Boulazac

Le maire communiste de Boulazac et président du club de basket de la ville  comparaît ce mardi après-midi pour prise illégale d'intérêts. Jacques Auzou était convoqué devant la cour d'appel de Bordeaux. Le parquet a requis 5. 000 euros d'amende avec sursis. L'arrêt sera rendu le 10 février. 
Jacques Auzou
Jacques Auzou © France 3 Aquitaine
En 2013, en première instance, il avait été partiellement relaxé et condamné à une peine de principe de 2000 euros d'amende.
Pour les faits de prise illégale d'intérêt dans le cadre du travail d'infographie réalisé par son fils d'un part, et pour l'achat de terrains d'autre part, le tribunal n' avait retenu aucune charge contre lui.

Fin du parcours judiciaire de Jacques Auzou


Soupçonné d'avoir participé aux délibérations et aux votes des subventions pour le BBD dont il est aussi président, Jacques Auzou a été partiellement reconnu coupable. Il avait écopé de 5 000 euros d'amende dont 3 000 avec sursis.
Le parquet avait fait appel.
Le procès en appel a déjà été reporté deux fois. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice sport politique