• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bébé secoué aux assises de Périgueux : 5 ans dont 4 avec sursis pour la maman

L'enfant avait 3 mois lorsqu'il a été violemment secoué. Ses séquelles sont irréversibles / © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette
L'enfant avait 3 mois lorsqu'il a été violemment secoué. Ses séquelles sont irréversibles / © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

5 ans de prison dont 4 avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve : le verdict vient de tomber aux assises de Périgueux dans le procès de la maman accusée d'avoir secoué son enfant de 3 mois en 2013, lui occasionnant des troubles du développement irréversibles.

Par Pascal Faiseaux

Un verdict qui tente de faire la part des choses. La mère accusée d’avoir secoué son bébé en 2013 est condamnée à 5 ans d’emprisonnement dont 4 avec sursis assortis d'une mise à l’épreuve. 

Ce lundi, le tribunal des assises de Périgueux est revenu sur le drame qui s'est déroulé dans la nuit du 28 au 29 juillet 2013 au domicile de la jeune maman de St Astier. La jeune femme, visiblement très émue, comparaissait libre. 
© France 3 Périgords - Elsa Arnould
© France 3 Périgords - Elsa Arnould

Devant le Tribunal, elle est revenue sur les faits qui l'ont poussée à ces actes irréparables sur son bébé de 3 mois. Reconnaissant son rôle, elle a néanmoins refusé de répéter ses gestes sur un poupon...
Procès bébé secoué
5 ans de prison dont 4 avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve, c'est le verdict pour cette maman qui a "secoué" son nourrisson de 3 mois en 2013. - France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

Absent, son petit garçon aujourd'hui âgé de 6 ans a été présenté par de photos et des vidéos. Aujourd'hui, il est aveugle. Il souffre de troubles du développement importants, troubles moteurs et déficit cognitif. Il ne peut ni marcher, ni manger seul, et ne peut pas s'exprimer. Des infirmités typiques du syndrome du bébé secoué.
En juillet 2013, une maman trentenaire avait secoué son bébé qui pleurait, lui occasionnant des troubles irréversibles. Le verdict pourrait être rendu aujourd'hui / © France 3 Périgords - Elsa Arnould
En juillet 2013, une maman trentenaire avait secoué son bébé qui pleurait, lui occasionnant des troubles irréversibles. Le verdict pourrait être rendu aujourd'hui / © France 3 Périgords - Elsa Arnould

Le jugement tient compte des circonstances, de l'absence de volonté délibérée de faire du mal de la maman, mais n'a pas oublié la gravité des faits, la vie gâchée à jamais de ce petit garçon. 

Accusée de violence suivie d’infirmité permanente sur un mineur de 15 ans par ascendant, la jeune maman devra maintenant purger sa peine.

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus