Bergerac : les parents d'élève dénoncent la fermeture programmée de deux écoles de la ville

L'Éducation nationale menace de supprimer 4 postes d'enseignants à Bergerac à la rentrée 2021-2022. Pour limiter la perte à deux postes, la mairie pourrait fermer les écoles Romain-Rolland et La Moulette. Syndicats et parents d'élève sont vent debout.

© Romain Burot - France Télévisions

A Bergerac, dans le quartier du même nom, les parents d'élèves de l'école de La Moulette ne décolèrent pas. L’école maternelle accueille aujourd’hui 56 élèves, enToute-Petite, Petite, Moyenne et Grande section, répartis en trois classes.

Or, suite à un conseil d’école extraordinaire et à une réunion publique ayant pour objet «d'échanger avec les familles sur l'organisation scolaire du secteur à la rentrée 2021 », ils auraient eu la confirmation de la menace qui planait : la fermeture de leur école à la rentrée 2021.

Une mauvaise nouvelle en avant-première, la carte scolaire devrait en effet n'être validée que ce vendredi 26 février, mais l'information a "fuité" suite à la réunion d'un comité technique spécial départemental qui a eu lieu mardi 23 février avec la direction départementale des services de l'Éducation nationale.

Les parents d'élèves ont en effet obtenu un extrait des conclusions dans un compte-rendu du SNUipp libellé ainsi : " Bergerac : Le maire a le projet de supprimer l’école Romain Rolland trop vétuste, et de la transformer en centre culturel. Il y aurait aussi une re-sectorisation sur l’école maternelle de la Moulette. Un conseil municipal le 24 mars est prévu pour savoir où seront réparties les classes de R Rolland et quelle sera la nouvelle sectorisation. »

Pour eux, pas d'ambiguïté, si la fermeture de La Moulette n’est pas mentionné explicitement, il s’agirait néanmoins de "vider l’école de ses élèves" comme à Romain-Rolland.

Ces parents d'élèves dénoncent le "manque de concertation avec l’équipe enseignante et les parents, mis au pied du mur une fois la décision actée" et la décision commune de la mairie et de l'Éducation Nationale. Ils rappellent en effet que "la fermeture d'une école entière relève de la décision de la mairie, validée par les services de l’Education Nationale".

La mairie, soupçonnée d'activer ces fermetures, est entre deux feux. La ville perd régulièrement des élèves chaque année, elle en compte désormais moins de 1800 dans ces écoles primaires et maternelles, c'est 370 de moins en une décennie. Et il devrait encore en manquer une centaine de plus l'an prochain. La logique comptable de l'Éducation Nationale étant implacable, elle menaçait de supprimer 4 postes d'enseignants pour cette rentrée 2021-2022. 

L'option qui lui permettrait de limiter à 2 le nombre de postes supprimés suppose de fusionner des écoles, et donc de faire disparaître La Moulette et Romain-Rolland. Solution qui peut sembler d'autant plus logique qu'à Romain-Rolland seule une trentaine des 90 élèves relève réellement du secteur de l'école, et une vingtaine seulement sur les 56 de La Moulette.

Pour la Mairie, il y aurait une certaine logique à "réintégrer" les élèves dans les écoles dont ils dépendent réellement.

Reste que la pillule passe déjà très mal auprès des parents d'élèves. Début mars, la mairie annonce deux réunions avec eux et des élus de l'opposition pour tenter de sortir de l'impasse par le haut. Le résultat qu'elle souhaite obtenir devant ensuite être validé par un vote au Conseil Municipal.

Très actifs sur les réseaux sociaux et visiblement peu prêts à accepter une fermeture sèche, les parents d'élèves ont déjà lancé une pétition et demandent clairement au Maire "de revenir sur cette décision hâtive et d’informer les premiers intéressés que sont les familles et l’équipe enseignante, de protéger une offre éducative de proximité de qualité, de mettre au premier plan l’éducation des petits Bergeracois et petites Bergeracoises en maintenant ouverte l'école maternelle de La Moulette."

S'il veut obtenir un résultat le moins insatisfaisant possible, Jonathan Prioleaud va devoir se plier à un long et difficile exercice de pédagogie dans les semaines à venir.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carte scolaire éducation société