Orages de grêle en Gironde et en Dordogne : des vignobles mis à mal

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB

Les orages sont passés sur le Sud-Ouest dans la nuit du 1er au 2 juin et ont été particulièrement actifs en Dordogne. 1000 foyers ont été privés d'électricité au plus fort des orages et, ce jeudi matin, Bergerac s'est réveillé sous une pluie de grêle. Les viticulteurs notamment étaient ce matin au chevet de leurs vignes dans le Libournais et le Bergeracois.

Dans le secteur de Sainte-Foy la Grande, il y a des impacts forts sur la vigne. L'orage n'a pas duré très longtemps aux alentours de 6 heures du matin, mais il y a beaucoup de dégâts. De 80 à 100 % de pertes des cultures par endroits selon Nathalie Vérité, viticultrice dans ce secteur, Vice-présidente Chambre d'Agriculture Gironde. Elle constate l'ampleur.

" Il y a des blessures sur les bois donc l'année prochaine pour la taille, ça va être compliqué, on est un désabusés. On s'est réveillés, on est abasourdi "

Après les épisodes de gel du printemps, c'est un nouveau coup dur. 

Un viticulteur de Gensac, près de Saint-Foy-la Grande, à quelques kilomètres de là, partage ce qu'il découvre à 6 heures du matin.

Les sapeurs pompiers de Dordogne ont été appelés pour une dizaine d'interventions concernant cet épisode de grêle au petit matin. Heureusement, aucun accident majeur n'est à déplorer même si quelques toitures ont subi de la casse parmi les tuiles et de nombreuses voitures ont le toit cabossé.

Les orages semblent avoir été localisés, notamment sur les communes de Sainte-Foix, Terrasson et Saint-Sauveur où, en fin de matinée, les habitants continuaient de constater les dégâts et d'éponger.

De leurs côté, les agriculteurs comme les viticulteurs savent que ce type d'intempéries n'augurent rien de bon pour les cultures. Pour Éric Chadourne, Président de la fédération des Vins de Bergerac Duras, l'ampleur des dégâts est encore difficile à évaluer mais cela semble important. Le moral de ses collègues n'est pas très bon surtout après une année précédente marquée également par le gel.

Témoignage de la situation ce jeudi matin dans le Bergeracois avec le reportage de Colyne Rongère et Camille Michelland.

durée de la vidéo : 01min 06
Orage de grêle en Dordogne le 2 juin 2022. ©France télévisions

Bergerac se réveille sous les grêlons

Après une nuit d'éclairs et d'eau, la grêle s'est abattue sur quelques communes de Dordogne, autour de Bergerac. Ce jeudi matin, les messages partagés sur les réseaux sociaux témoignent de l'intensité du phénomène et de la grosseur des grêlons : près de 2 centimètres. Heureusement, il était encore assez tôt.

La ville de Bergerac a communiqué rapidement sur l'intervention de ses agents pour libérer les accès. Ici, on explique que "c'est tombé d'un coup", "entre 5 et 10 minutes" et que "la grêle a sectionné les feuilles, les branches qui en tombant avec l'eau qui a ruisselé, ont bouché les entrées des bouches d'égout, les évacuations. Donc il y a eu de petites routes inondées, des rétentions d'eau", raconte Pierre Labrunie, responsable communication de la ville de Bergerac.

Un épisode intense

Sur les images diffusées par ces Périgourdins, on peut peut voir la violence de l'épisode qui a laissé, par endroits, un tapis épais de grêlons énormes. Ces billes de glace auraient pu provoquer des blessures si cet orage s'était produit plus tardivement dans la journée.

Cet habitant a une pensée pour les agriculteurs et viticulteurs. Effectivement, cet épisode de grêle intense a impacté très localement les terres.

Comme l'expliquait le président des Vins de Bergerac Duras, les dégâts restent encore à évaluer dans le Bergeracois, en espérant que d'autres épisodes malheureux ne viennent pas, à nouveau, endommager la vigne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité