Cet article date de plus de 8 ans

A Condat, 450 personnes ont manifesté contre le plan social de la Papeterie

Ni les vacances, ni l'arrêt lundi de la ligne 6 n'a apaisé leur colère. La CGT et le Front des luttes du Terrassonnais appelaient à une "grande campagne citoyenne" pour dénoncer le plan social qui prévoit la suppression de 139 emplois d'ici la fin de l'année. 
© Esmeralda Terpereau
Ce matin, ils se sont retrouvés devant la Papeterie, située sur les communes du Lardin-Saint-Lazare et de Condat-sur-Vézère en Dordogne. Les salariés, mais pas seulement.

La fermeture la ligne 6 est un coup dur pour l'économie locale. Elle produisait du papier à fort grammage pour la presse, la publicité et l'édition et serait, en partie, responsable des pertes enregistrées par l'entreprise périgourdine l'an dernier. La Papeterie de Condat est le premier employeur privé du département avec ses 658 salariés. Son propriétaire, le groupe Espagnol Lecta va réduire les effectifs de 20%.

Mais selon la CGT, 450 emplois induits seraient menacés dans le bassin d'emploi du Terrassonnais, déjà sinistré. 

Les femmes de papetiers ont créé un collectif. Elles ont rejoint la manifestation et lâché des ballons. 

Le 25 mai dernier, plus d'un millier de personnes était descendu dans les rues pour défendre l'emploi à Condat.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crise économique économie emploi entreprises manifestation