Église-Neuve-d’Issac : la petite bibliothèque dans la prairie

Située au sein même de la mairie, la bibliothèque d'Église-Neuve-d’Issac propose ses livres aux 140 habitants de la commune. Elle continue d’exister depuis près de dix ans, comme l’un des seuls services publics du village.

Ici, pas de grands rayons, pas d’échelle, ni de tables de lecture. Quelques étagères suffisent à ranger les 2300 ouvrages de la bibliothèque d'Église-Neuve-d’Issac. Depuis neuf ans, les habitants du village et des communes alentour y trouvent leur compte. Les 56 personnes inscrites peuvent emprunter gratuitement les classiques de la littérature, mais aussi les derniers best-sellers: Amélie Nothomb, Patrick Modiano, Dan Brown, et même la sulfureuse saga 50 nuances de Grey.

Bruno Lesfargues est 1er adjoint à la mairie et responsable bénévole de la bibliothèque municipale :

Avec 1000 euros de budget, nous pouvons acquérir entre 300 et 500 livres par an, dont 40 nouveautés ! Cela nous permet aussi de proposer les livres les plus médiatiques.

Jeunesse, Histoire, romans, biographies, littérature régionale. Les sections sont peu nombreuses mais variées. La bibliothèque propose même un rayon dédié à la littérature québécoise et présente des ouvrages édités exclusivement au Canada. Rien d’étonnant puisque M. Lesfargues fait partie d’une association franco-québécoise :"C'est une passion personnelle, mais cela permet aussi de s’ouvrir à la littérature étrangère, tout en restant dans la langue française."


Un service public convivial

La bibliothèque, située dans l’une des pièces de la mairie, est tenue par des bénévoles dont la plupart est aussi conseiller municipal. Pas d’informatique, tout y est géré à la main. Les prêts et retours sont consignés à l’aide de petits feuillets, "à l’ancienne, car le logiciel de gestion bibliothécaire coûte une centaine de milliers d’euros, beaucoup trop cher !" Déplore M. Lesfargues.

Elle n’ouvre que deux fois par semaine : le mercredi matin et le vendredi après-midi. Aujourd’hui, seulement deux habitants sont venus emprunter des livres ; de fait, le silence est souvent de rigueur, M. Lesfargues le concède : "La fréquentation ici est variable. De zéro à une dizaine de personnes dans la journée." Mais pour Église-Neuve-d'Issac, qui compte 140 habitants, cela fait déjà un bon pourcentage. Pas question donc de toucher au budget de la bibliothèque municipale.

700 euros viennent de la commune, et 300 d’une association locale : cela fait 5 euros par habitant alloués aux livres, un des ratios les plus élevés de toute la Dordogne.

Jean-Pierre Deffreix, le maire d'Église-Neuve-d’Issac, voit cette bibliothèque comme un service public :

Les gens d’ici devaient faire 10 kilomètres pour aller chercher des livres à Mussidan. Certains n’en ouvriraient quasiment jamais si nous n’avions pas notre bibliothèque. Celle-ci favorise l’accès à la culture pour nos habitants, mais aussi ceux des communes voisines.

Deux fois par an, ses modestes rayons accueillent des soirées à faire pâlir des établissements citadins. En 2015, des dizaines de personnes étaient venues y rencontrer Biz, auteur québécois internationalement reconnu. Une belle performance pour l’une des plus petites bibliothèques du département.


L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité