Mimos, retour sur les planches aujourd'hui

Mimos, le festival du mime et des arts du geste reprend du service dans sa ville de naissance. Après une année blanche, la deuxième 38ème édition se déroule dans les rues du centre ville de ce mercredi 7 jusqu'au samedi 10 juillet
Le Mimos 2021 retrouve son public dans les rues et sur les places de Périgueux
Le Mimos 2021 retrouve son public dans les rues et sur les places de Périgueux © France 3 Périgords - Florian Rouliès

Victime d'une attaque de Covid l'an dernier, Mimos avait fait une pause. Du 7 au 10 juillet 2021 à Périgueux le Festival International des arts du mimes et du geste reprend ses droits. C'est un peu plus tôt que d'habitude. Spectacles vivants et performances gestuelles dans les rues de la ville, depuis la première édition de Mimos en 1983, le festival reste fidèle à son exploration du mime contemporain.

Mimos se déroule début juillet, plus tôt que d'ordinaire, après une année blanche en raison du Covid l'an dernier
Mimos se déroule début juillet, plus tôt que d'ordinaire, après une année blanche en raison du Covid l'an dernier © France 3 Périgords

Le geste prend la parole

Les évocations touchantes du mime Marceau qui ont donné ses racines au festival sont inconnues des plus jeunes, mais elles ont inspiré et fascinent toujours les artistes d'aujourd'hui. La puissance du geste, c'est son universalité, sa capacité à transcender les cultures et les langues. Mimes, marionnettes, chorégraphies, classiques burlesques sans parole, clowns émouvants, le geste parle à tous, se renouvelle sans cesse et les jeunes talents trouvent toujours de quoi nous surprendre... Avec le geste, on peut tout dire, sans jamais se répéter.

© DR

Circuit court et réchauffement climatique

Jusqu'alors, Mimos marquait le coeur de la saison touristique, fin juillet. En le déplaçant au début de l'été, les organisateurs assument un recentrage et un choix climatique. Recentrage pour que le festival "de Périgueux" soit plus accessible aux familles périgourdines restées sur place en ce début de saison. Le choix climatique étant évident, il y a moins de risque de canicule début juillet qu'en fin de mois.

Plus frais, parce que plus tôt dans l'été, et plus réservé aux périgourdins pour les mêmes raisons, Mimos a lieu début juillet cette année
Plus frais, parce que plus tôt dans l'été, et plus réservé aux périgourdins pour les mêmes raisons, Mimos a lieu début juillet cette année © France 3 Périgords - Florian Rouliès

Fin juillet ici en Dordogne, les temps sont caniculaires ou orageux. Ce sont des conditions pour le public, pour les artistes et les équipes qui organisent le festival qui sont de plus en plus lourdes. Le bénéfice se sera de se dire que ce sera un festival qui s'adresse peut-être plus qu'avant aux périgourdins qui ne seront pas partis en vacances !

Nathalie Elain, Dce du Théâtre l'Odyssée et de Mimos

 

Le spectacle est assuré jusqu'au 10 juillet dans la ville
Le spectacle est assuré jusqu'au 10 juillet dans la ville © France 3 Périgords - Florian Rouliès

38, 2 : la fièvre monte !

Le mot est de Nathalie Elain, la Directrice du théâtre de l'Odyssée et du festival Mimos. En effet, nous n'en sommes pas à la 39ème édition, mais bel et bien à la deuxième 38ème édition. Vous suivez ? Une longue année à piaffer fébrilement dans les loges en attendant de retrouver le public pour les artistes, une année à se morfondre sous les masques en attendant la sortie des artistes pour le public. 

Seuls, en duo ou en troupes, avec ou sans accessoires, les artistes revisitent les spectacles gestuels avec toujours plus de créativité
Seuls, en duo ou en troupes, avec ou sans accessoires, les artistes revisitent les spectacles gestuels avec toujours plus de créativité © France 3 Périgords - Florian Rouliès

Faire un geste, c'est à la portée de tous

Pour cette édition un peu spéciale, les spectacles seront un peu spéciaux... comme d'ordinaire ! Toute la programmation se retrouve sur le site officiel. Et encore une fois on est surpris de la diversité de l'offre. À l'image du spectacle Mio une fable écologique jouée sur scène par une douzaine d'enfants de Périgueux. Mais pas n'importe lesquels. Des enfants rouges, qui cherchent à protéger un ours en fuite...

Mio, un spectacle joué par des enfants ©France 3 Périgords

À suivre...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival mimos culture théâtre spectacle vivant