À Cherveix-Cubas, l'épicerie est tenue par les habitants, et elle ne prend pas de marge !

L'épi vert vient de prendre son envol dans cette petite localité au Nord-Est de Périgueux. Une épicerie pas commune. Participative et associative, elle est tenue à tour de rôle par les adhérents eux mêmes. 

Des produits bio, locaux et bon marché, sur lesquels ne sont prélevées aucunes marges, c'est possible grâce à la solidarité
Des produits bio, locaux et bon marché, sur lesquels ne sont prélevées aucunes marges, c'est possible grâce à la solidarité © France 3 Périgords - Émilie Bersars & Camille Michelland

Une épicerie qui ne cherche pas à gagner de l'argent, c'est un peu comme un banquier généreux : une joyeuse utopie anti-libérale. À Cherveix-Cubas, petite localité de 600 habitants aux confins de la Dordogne et de la Corrèze, c'est pourtant une réalité depuis le 13 janvier.

L'idée est belle, et le calembour bon
L'idée est belle, et le calembour bon © Épi Vert

Épi Vert (jeu de mot ornythologique) est une épicerie participative placée sous le statut d'une association loi 1901 à but non-lucratif. L’association rassemble 70 adhérents. Un collectif de citoyens du cru et des communes environnantes (Anlhiac, Boisseuilh, Génis, Saint-Germain-des-Prés, Sainte-Orse, Saint-Rabier, Tourtoirac…).

Leur projet commun est aussi simple qu'ambitieux, il s'agit de redonner vie au village en ouvrant un commerce, complémentaire à l'unique autre commerce survivant au village, la boulangerie. Généreuse idée afin d'éviter aux riverains de faire les 10 km aller-retour indispensables pour aller remplir le caddy hebdomadaire. 

Pour l'occasion, l'ancien boucher du village s'est fendu : il met à disposition son local, bien placé en plein centre, mais fermé depuis un an pour cause de retraite. Du coup, le pas de porte a rouvert la sienne tous les samedi matin (ça tombe bien, c'est jour de marché), de neuf  heure à midi et le mercredi soir, de 17 h à 19 h (ou plus tôt, ça dépend du couvre-feu en vigueur ce jour-là).

Les habitants sont tour à tour clients et épiciers
Les habitants sont tour à tour clients et épiciers © France 3 Périgords - Émilie Bersars & Camille Michelland

Sur les étals, que du classique, du bon, du bio et du local. Pâtes, riz et légumineuses, épices, produits secs, et l'indispensable mise en place de secours d'urgence (sel, huile, vin, etc.). Mais aussi des produits locaux, bien contents de trouver là une vitrine où s'exposer, que ne leur offre pas souvent la grande distribution. Cerise monumentale sur le gâteau local, les produits sont vendus sans marge de revente. 

Autre ressource locale mise en valeur, les épiciers eux-mêmes. Car les adhérents se collent également au comptoir. À tour de rôle, selon les compétences, les vocations et les possibilités, ils endossent la blouse de magasinier, livreur, comptable ou caissier. Décidément polyvalents et multi-tâches, ils peuvent aussi à l'occasion être encore plus solidaires et aider les personnes en difficulté (de moyens, de transport, d'accès à internet, etc.), animer des ateliers et différents rendez-vous avec la population.

Le maire de la commune (à gauche) se réjouit de voir le succès de ce commerce d'un nouveau genre qui s'est installé sur sa commune, et l'engouement qu'il suscite
Le maire de la commune (à gauche) se réjouit de voir le succès de ce commerce d'un nouveau genre qui s'est installé sur sa commune, et l'engouement qu'il suscite © France 3 Périgords - Émilie Bersars & Camille Michelland

Sans rien ôter du mérite des Cherveixois (gentilé incertain), l'Épi Vert s'inspire des épiceries Monepi auxquelles elle est affiliée et qui fleurissent un peu partout en France sur le même principe. Entreprise participative,  plateforme 100% gratuite, en lien direct avec les producteurs locaux, zéro marge entre le producteur et le consommateur et réduction de l'impact sur l'environnement.

Le Département de la Dordogne, toujours en recherche de solutions innovantes ne s'y est pas trompé : le projet va bénéficier d’une aide de 12 000 € prise sur le budget participatif du Conseil départemental. Un pactole qui sera précieux pour s’équiper, et pourquoi pas s'agrandir. L'Épi Vert, une fois mûr, pourrait donner naissance à d'autres épis, une idée à suivre.

 

L'Épi Vert, une épicerie participative ouverte à Cherveix-Cubas ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite ruralité société