Des attaques de chiens errants à répétition en Dordogne

Des chiens errants non identifiés à l'origine d'attaques contre les élevages dans le sud bergeracois. Photo d'illustration
Des chiens errants non identifiés à l'origine d'attaques contre les élevages dans le sud bergeracois. Photo d'illustration

Depuis plusieurs mois, des chiens errants terrorisent des élevages dans le bergeracois. Ces animaux dont les propriétaires sont difficilement identifiables retrouvent des comportements de meutes sauvages et blessent, et parfois tuent les brebis. Les éleveurs en appellent aux service de l'État

Par Pascal Faiseaux

Bien sûr, ils sont moins médiatiques que les loups. N'empêche : depuis le printemps des chiens errants seraient à l'origine d'attaques au sud de Bergerac, sur les communes d'Issigeac, Monsaguel. Ils s'en sont pris aux animaux dans les champs, les blessant ou les tuant... Au mieux, les animaux s'en sortent stressés...

Et ces chiens s'en prennent aussi bien aux brebis qu'aux poules, et même aux vaches, dont l'une a succombé aux morsures. Du jamais vu selon les éleveurs. 

Selon eux, ces meutes auraient sévi à une quinzaine de reprises.

Un fléau auquel il ne peuvent pas faire face seuls. Les attaques sont soudaines et imprévisibles, les animaux difficiles à identifier. Ils pensent tout de même avoir repéré trois meutes à Montaut, Plaisance et Cavard. Depuis le mois de mai, ils se sont donc constitués en collectif pour tenter de mettre fin à ces ravages, et interpeller les services publics. 6 plaintes ont été déposées auprès de la gendarmerie.

Face à la crispation, lundi dernier lors d'une réunion publique, le responsable de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations Frédéric Piron a demandé aux élus locaux d'exercer leur droit de police administrative en rappelant les propriétaires des chiens à leur devoir de surveillance. Faute de quoi ils risquent des amendes, la saisie par la SPA et en dernier recours l'abattage des animaux. 

Première étape, un arrêté anti-divagation, suivi si cela ne suffit pas une mise en demeure de veiller au confinement des chiens dangereux. Une manière de prévenir aussi d'autres risques. Déjà certains automobilistes ont vu ces chiens traverser la route, risquant de provoquer des accidents. Les éleveurs craignent aussi que des promeneurs ou randonneurs puissent être agressés par ces meutes...
Des attaques de chiens errants dans le Bergeracois
Une quinzaine d'attaques de chiens errants dans des élevages du sud Bergeracois inquiètent les éleveurs locaux. Ils sont allés jusqu'à s'attaquer à des vaches, causant la mort de l'une d'entre elles.  - France 3 Périgords - Iban Carpentier & Wilfried Redonnet

Sur le même sujet

Fermeture des thermes de Saujon, les explications du directeur de l'établissement

Les + Lus