Dordogne : il se fait voler sa baraque à frite et la retrouve dévastée

Partis en fumée, les rêves de Freddo. En début de semaine dernière à Excideuil, Freddo se fait chiper sa caravane transformée en baraque à frites. Il vient de la retrouver... éparpillée façon puzzle.

Dégoûté, Freddo n'a plus la frite... ni la baraque pour les faire. Sa caravane transformée en food-truck, Freddo se l'est faite voler dans la nuit de lundi à mardi dernier, au pied du château d'Excideuil où il avait implanté sa boutique ambulante

Une petite affaire qui roule

Cette vie de restaurateur ambulant, Freddo l'avait rêvée. Originaire de Villeneuve-d'Ascq dans le Nord, l'ancien chauffeur-livreur savait qu'il trouverait des amateurs de vraies frites ch'ti dans la région. Il avait amoureusement aménagé sa petite remorque blanche et rose, qu'il avait baptisée "L'baraque à Frites". Et en moins d'un mois, il était arrivé à écouler 100 kg de patates par semaine. Jusque là, tout baignait dans l'huile.

Par précaution, Freddo laissait la caravane en place à la fin du service. Trop dangereux de circuler avec ses friteuses pleines d'huile chaude. Lundi dernier, alors qu'il se préparait à rouvrir boutique, le choc. Plus de caravane. Après avoir porté plainte, il passera une semaine de recherche angoissée pour tenter de la retrouver. En vain.

Totalement dépouillée

Fin des recherches ce lundi : alertés par des chasseurs, les gendarmes ont fini par retrouver la remorque en bordure d'un champ de maïs, complètement ravagée, à 800 m à peine de là où elle avait été embarquée. Peu de choses à sauver : toute la nourriture a été volée, une partie du matériel a disparu, et la caravane, complètement saccagée, s'est même vue délestée de son essieu. Toujours pratique à la campagne, pour faire une remorque.

Garder la patate

Deux ans de préparation ruinés en quelques jours, un préjudice de 8 500 €uros, et un sérieux coup au moral. Mais  Freddo est plutôt du genre battant. 

Je suis blessé, mais je ne suis pas mort ! Il faut repartir ! Donc j'ai déjà recherché un nouveau food-truck, j'ai contacté la banque, les assurances. Je sais pas quand ça va être remboursé et tout ça, mais j'ai pas le temps de les attendre. Les charges, elles vont tomber, je vais pas rester sans rien faire ! Faut montrer que même si on est blessé, faut repartir de plus belle !

Freddo

La voix émue, Freddo raconte que dans son malheur il a rencontré un élan de solidarité qui le motive plus que jamais. Une amie a même lancé une cagnotte sur leetchi.com qui a déjà recueilli 1 200€uros, pour l'aider à se relancer. Du coup, Freddo compte bien repartir à zéro, il a même peut-être trouvé son nouveau food truck. À Excideuil, l'aventure de Freddo et ses frites n'est pas terminée...elle ne fait que commencer.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers