Fernando Costa : Milan, Paris, Saint-Barthélémy, A89 le sarladais expose partout !

Ses oeuvres voyagent partout, lui aussi ! L'ancien stewart du Queen Elizabeth 2 est désormais un artiste côté, rendu célèbre par ses oeuvres réalisées à partir de panneaux de signalisation, les galeries se l'arrachent. 
© fernando costa
Fernando Costa était de passage l'autre jour à Périgueux. Il venait donner un coup de main à l'ouverture prochaine du restaurant Bel'Art à Champcevinel où plusieurs de ses oeuvres sont exposées. L'artiste le fait par amitié pour les patrons. Il est comme çà, Fernando, jovial et généreux. La blague toujours au bord des lèvres quand il dédicace pour les invités, le dernier livre que lui a consacré un éditeur prestigieux ("Fernando Costa" aux éditions 5 continents) 
 
"Sauf riverains" - Fernando Costa 2018
"Sauf riverains" - Fernando Costa 2018 © Atelier Costa




Né à Sarlat, Fernando Costa remercie aujourd'hui encore la France d'avoir si bien accueilli ses parents, alors il a customisé récemment un vieux landeau aux couleurs tricolore avec son numéro de sécurité sociale en guise de plaque d'immatriculation. "Mes parents ont été accueillis à Sarlat après avoir fui le Portugal ; ça s'est bien passé, car deux ans après j'étais là" sourit-il avant de fustiger ses amis qui partent aujourd'hui vivre au Portugal pour fuir les impôts. 

 
"Landeau et bidons aux 3 couleurs" - 2018 Fernando Costa
"Landeau et bidons aux 3 couleurs" - 2018 Fernando Costa © Atelier Costa

"Et pourquoi pas un français ?"

Quand il rencontre en janvier dernier, Emmanuel Macron à Souillac, il lui glisse :  "Vous avez deux artistes exposés dans votre bureau à l'Elysée, un américain et un belge, pourquoi pas un français ?". Le président : "Appelez le directeur de cabinet de mon épouse, il porte le même nom que vous !" (NDLR Pierre-Olivier Costa). Costa a le culot des timides et ça fonctionne! 
 
Emmanuel Macron et Fernando Costa à Souillac
Emmanuel Macron et Fernando Costa à Souillac


"Attentat du petit clamart"


S'il déplore ne plus être que 30% de son temps dans son atelier, Fernando Costa fourmille de projets. A Calviac ou lors de ses voyages, Fernando Costa a un péché mignon : écouter les podcast d'"Affaires sensibles", l'émission de Fabrice Drouelle sur France Inter. L'émission lui donne parfois des idées comme cette oeuvre consacrée à l'attentat du petit clamart visant le Général de Gaulle. 
 
Une des dernières oeuvres de Costa : "L'attentat du petit clamart"
Une des dernières oeuvres de Costa : "L'attentat du petit clamart" © Fernando Costa

L'histoire encore ! Celle des Poilus de la Grande Guerre inspire en 2018 à Costa une très belle exposition "Ceux de 14". Toutes les oeuvres se vendent sauf le grand format que l'artiste souhaite conserver. 
32 casques de poilus pour réaliser cette "oeuvre hommage"
32 casques de poilus pour réaliser cette "oeuvre hommage" © fernando costa


Fernando Costa a le vent en poupe, récemment c'est pour le constructeur Citroën qu'il a réalisé une oeuvre, le groupe Vinci lui a aussi commandé cet été une exposition sur une aire de l'autoroute A89 en Corrèze, il sera aussi exposé à  Saint-Barthélémy et à Milan dans les mois qui viennent. 

 
L'œuvre d'art DS 3 CROSSBACK

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs art culture