Cet article date de plus de 3 ans

Fraises de Dordogne : les Gariguettes en retard à cause du gel

Le froid vif de la fin février a causé de gros dégâts sur les plans. Sous l'effet du gel, les fleurs des Gariguettes ont grillé. Et les fraises tardent à sortir...
© BELPRESS/MAXPPP
Il faut encore patienter pour voir les premières Gariguettes sur les étals. Le gel qui a sévi fin février en Dordogne a abîmé les plans pourtant sous serre et protégés par des voiles. Certaines fleurs n’ont pas résisté. Le bilan est contrasté selon les secteurs géographiques.

© F3A
Sur certaines parcelles les dégâts sont importants : parfois supérieurs à 50/100 de pertes. Chaque pied donnant en moyenne 400 grammes de fruits.
L’an dernier, les Gariguettes réputées pour leur goût étaient arrivés sur les marchés dès le 15 mars .
Cette fois, leur commercialisation est décalée d’une quinzaine de jours.
Toutefois, les producteurs n’ont aucune garantie sur la  qualité de la nouvelle floraison. Et c’est bien ce qui les inquiète.


Les fraises Gariguettes du Périgord ont souffert du gel


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie climat